Les océans ne nous éloignent pas, ils nous relient.

Ils sont beaux, impitoyables, et vastes, ils abritent des formes de vie considérables que nous respectons et vénérons.  Mais, malheureusement, ils sont également surexploités par les flottes de pêche industrielles, dévastés par l’action humaine et saccagés par nos déchets.

La journée Mondiale des océans a été conçue par les Nations Unies pour être une Journée internationale des océans, une façon de célébrer tout ce que nous aimons et admirons dans les océans, et de trouver des moyens de les protéger ainsi que ceux qui en dépendent pour leur subsistance. Le thème de cette année va s’étendre sur deux ans,  de 2013 à 2014 et est intitulé «Ensemble, préservons l'océan!".

Pour Greenpeace Afrique, cela est on ne peut plus vrai. Pour célébrer la Journée mondiale des océans, un événement se tiendra au Sénégal le 8 Juin par l’organisation d’une rencontre pendant une demi-journée à Joal, un village de pêcheurs situé à une centaine de kilomètres de Dakar. Il est extrêmement important d’échanger et de travailler avec les pêcheurs et les femmes de ces communautés en  ce sens que ce sont  eux qui risquent de perdre, si le gouvernement commence à nouveau à octroyer des licences aux flottes de pêche étrangères.

En Janvier de cette année, au cours de la 6ème  édition du prix Peter Benchley Awards pour l’Océan, il a été décerné au Président sénégalais Macky Sall, le prix de «l'Excellence» pour sa gestion de l'océan au niveau national après qu’il a annulé 29 autorisations de pêche en avril 2012 que l'ancien régime avait illégalement accordées aux chalutiers pélagiques étrangers.

Chacun d’entre nous se sent lié aux océans et en dépend que ce soit pour la survie ou pour l'aventure, donc soyez impliqués ce 8 Juin. Que vous organisiez un nettoyage sur la plage ou que vous n’optiez que pour les produits de la mer durables, faites en sorte que cette Journée des Océans compte.