L'énergie solaire est renouvelable et inépuisable contrairement à celles d'origine fossile (charbon, gaz, pétrole). Cependant, malgré l'abondance de son rayonnement solaire, le continent noir souffre d'une insuffisance énergétique.

Seul 23 % de la population (soit une personne sur quatre) ont accès à l'électricité. La situation est encore plus critique en milieu rural où l'électrification ne concerne qu'un habitant sur dix. Paradoxe ou manque de volonté? Connaissant le potentiel en soleil de cette région, on ne peut pas ne pas s'offusquer face à une telle passivité.

Aujourd'hui les gouvernants devraient prendre l'initiative de promouvoir l'énergie solaire et aller vers l'adoption de cette source d'énergie gratuite. Surtout dans un contexte de sous-développement où les populations vivent avec moins d'un dollar par jour.

Le changement climatique, l'épuisement des énergies fossiles et la flambée des cours du pétrole ont obligé les gouvernements soucieux à diversifier leur approvisionnement et adopter des stratégies de développement des énergies renouvelables. Alors pourquoi pas ceux d'Afrique?

Une chose est sûre : nos dirigeants doivent changer leurs visions en matière de politique énergétique. Puissent la pauvreté grandissante et la demande en énergies, de plus en plus croissante, éclairer leurs esprits.