jeudi 5 avril 2012

L’équipe de Greenpeace Afrique en compagnie du candidat Macky Sall. Les deux parties ont tenu une séance de travail juste avent le deuxième tour de l’élection présidentielle.

 

Le Président élu du Sénégal, a réaffirmé dans son discours adressé à la nation à la veille du 52ème anniversaire de l’indépendance du Sénégal, son engagement à revoir les autorisations de pêche accordées aux navires pirates et à lutter contre le pillage des eaux  sénégalaises.

« Il y a urgence à agir dans le secteur de la pêche. Je suis déterminé à revoir les conditions d’octroi des licences de pêche et à lutter fermement contre les navires pirates qui pillent nos ressources halieutiques", a dit Macky Sall.

Ce discours vient renforcer les messages de campagne de Macky Sall lors de sa course vers la magistrature suprême. 

C'est  dire que les différentes campagnes menées par Greenpeace et particulièrement la rencontre avec le nouveau président du Sénégal lors de campagne pour le second tour ne sont pas restées sans suite. Cet engagement de Macky est certainement une très bonne nouvelle pour les millions de sénégalais qui dépendent de la pêche pour leur survie et sécurité alimentaire, mais reste un défi pour  le nouveau Ministre de la pêche.

Le temps des discours est passé, place à l'application des paroles! Pape Diouf, le nouveau Ministre de la pêche et des affaires maritimes a déjà l’obligation de mettre en pratique les promesses du Président Macky Sall. Sa première responsabilité serait d’annuler les autorisations illégalement accordées aux chalutiers pélagiques étrangers.

Soutenez notre appel pour une gestion durable et équitable des ressources marines de l’Afrique de l'Ouest en cliquant sur le lien ci-dessous.

info

Votre nom complet

 
info

Email

 
3000 nécessaire
2565 signé