Ce qui a commencé en 2011 comme un appel  de la jeunesse congolaise à s’exprimer en faveur de la protection de sa forêt, a aujourd’hui  abouti à ce grand moment –  hommes, femmes et enfants sont venus de Kinshasa et alentours, pour prendre part au tournage du clip « Voix de la forêt », dont les paroles ont été tirées d’une sélection de poèmes écrits par des adolescents, lors d’un concours de poèmes organisé par Greenpeace en RDC, l’an dernier.

Sous un soleil de plomb qu’impose le mois de septembre, dans une petite forêt de la commune de Mont Ngafula, plusieurs personnes se sont données rendez vous ; réunies comme un seul homme, sans distinction de race ni d’âge, parce qu'elles veulent protéger les forêts uniques du Congo.

Tout le monde était enthousiasmé, enfants et parents les accompagnant.  Les bavardages, le rire et la détermination étaient surprenants. La joie dansait dans leurs yeux, surtout quand nous sommes arrivés sur le lieu du tournage, dans la forêt.

Depuis les forêts luxuriantes à Kinshasa, capitale de la RDC, nous nous sommes tenus la main avec nos concitoyens pour réclamer la protection de notre ressource la plus précieuse. Ce jour-là, ensemble, nous avons donné à la forêt une voix plus forte, dont l’écho retentira à travers l’Afrique et nous l’espérons, à travers tout le continent.

Au même moment, partout dans le monde, les gens ont répété et filmé ce même geste, « main dans la main », pour prouver que la protection de la forêt nous concerne tous.

Cette chanson est un rappel de la façon dont notre vie est intimement liée à la forêt. Elle est le poumon de la terre, qui purifie l'air que nous respirons, nous procure les plantes médicinales, la nourriture, l'eau que nous utilisons. La diversité de la vie sur la planète et l'avenir de notre climat dépendent des forêts du monde.

Quoi de mieux que l’exprimer à travers ce pouvoir de la musique, une chanson qui nous rassemble tous et qui résonne dans le monde entier "Touche pas à ma forêt, je l’ai dans la peau."

Telechargez le chanson ici: