Arrêtez de vendre le futur des Africains

Comment les navires de pêche étrangers affectent les communautés

Ajouter un commentaire
Feature Story - mars 22, 2012
Les activités de pêche des chalutiers internationaux le long des côtes de la Mauritanie ont un impact majeur sur l'écosystème, mais aussi sur la situation socio-économique des Mauritaniens. En raison des stocks qui s’appauvrissent, les pêcheurs locaux sont prêts à tenter leur chance ailleurs et à risquer le voyage dangereux pour l'Europe, à la recherche d'une vie meilleure et de revenus décents.

"J'ai essayé, a deux reprises, de partir en Espagne pour obtenir une vie meilleure car ne pouvant plus mener une vie décente en tant que pêcheur», explique Aliou Faye, un pêcheur sénégalais qui vit maintenant au jour le jour pour nourrir sa famille. 

Il a rencontré des conditions difficiles lors de sa tentative de fuite vers l'Europe. "Notre pirogue s’est cassée, je savais alors qu’avec un peu de retard nous mourrions tous ... y compris mon petit enfant qui était à bord ", dit-il. Dans cette mésaventure, trios personnes se sont noyées et le reste des 156 personnes à bord fut embarqué sur un bateau marocain qui l’a rapatrié. 

C'est l'une des nombreuses histoires tragiques derrière le problème de la surpêche en Afrique de l’Ouest.

"Lorsque les gens perdent leur emploi dans la pêche, ils veulent risquer le voyage vers l'Europe, pour une vie meilleure", dit le père Douckia un ancien prêtre mauritanien.

 

Agir!Soutenez notre appel pour une pêche durable et equitable

Le navire de Greenpeace, l'Arctic Sunrise, est actuellement dans les eaux ouest-africaines et sur terre au Sénégal et en Mauritanie pour enquêter et documenter les conséquences de la surpêche européenne sur les collectivités locales.

En 2006, 31.678 Africains sont arrivés aux îles Canaries dans le but d’entrer, en cachette, en Espagne. En raison des patrouilles de surveillance européennes, le nombre d'immigrants illégaux a considérablement. L'an dernier seulement 340 immigrants ont été signalés à Las Palmas. Le problème semble, cependant, connaitre un regain d’intérêt.

Bon nombre de réfugiés, en provenance du Sénégal et de la Mauritanie, arrivent à Nouadhibou, dans le nord de la Mauritanie. De cette ville, ils veulent faire la traversée vers l'Europe, via les îles Canaries. Mais beaucoup d’entre eux doivent rester là par manque d'argent ou par simple ignorance.

L’Espagne,  le pays de l’Europe le plus proche de l'Afrique, est la première destination pour les immigrants qui essaient de joindre le continent dans le but de fuir la pauvreté. Ses îles Canaries sont une destination privilégiée, car se trouvant juste à côté des côtes ouest-africaines.

Bien que le nombre de candidats empruntant cette route soit en déclin, les rapports les plus récents concluent que les migrants irréguliers d’Afrique de l'Ouest passent  maintenant par l'Egypte en vue d’entrer en Grèce ou en Turquie d’où ils vont gagner l’UE par voie terrestre, en provenance du sud- Est.

La surpêche dans les eaux ouest-africaines est désastreuse les communautés côtières de l’Afrique de l'Ouest, qui dépendent beaucoup de leurs pêcheries artisanales en terme de nourriture et de revenus. Depuis les années 1960, d'énormes navires de pêche destructrices, en provenance d'Asie, la Russie et l'UE, ont envahi les eaux ouest-africaines.

Depuis 1990, les eaux autrefois riches ont connu une baisse constante des stocks de poissons, avec d'énormes conséquences socio-économiques sur terre qui en résultent.

Agir!Soutenez notre appel pour une pêche durable et equitable