Annulation des autorisations de pêche: Greenpeace félicite la décision du gouvernement sénégalais

Communiqué de presse - mai 3, 2012
Dakar, le 02 mai 2012- Greenpeace félicite la décision du gouvernement sénégalais d’annuler les autorisations de pêche pélagique hauturière délivrées à 29 chalutiers étrangers.

Cette décision vient en son heure dans la mesure où  la situation des stocks des ressources halieutiques du Sénégal mérite une attention particulière de la part des autorités publiques. En effet, depuis plus de 18 mois, Greenpeace mène, aux côtes des acteurs de la pêche sénégalaise et de la société civile, une  campagne pour l’annulation de ces autorisations.

Car, en plus de bafouer les lois et règles régissant la pêche maritime au Sénégal, ces autorisations constituaient une menace pour l’emploi et la sécurité alimentaire de millions de Sénégalais qui dépendent de ces ressources.  Par ailleurs, Greenpeace exhorte l’Etat du Sénégal à continuer dans cette dynamique et à décréter d’urgence un moratoire sur l’attribution pour toute nouvelle autorisation ou licence de pêche tant qu’une politique durable n’aura pas été définie.

Cette politique doit impliquer entre autres : une prise en compte des recommandations des scientifiques ; une réflexion sur les capacités de pêche ; une application  effective des mesures de lutte contre les pratiques de pêche destructives ; et un renforcement des moyens pour lutter contre la pêche INN (illicite, non déclarée et non réglementée).

Greenpeace appelle à un audit exhaustif de la gestion du secteur de la pêche au Sénégal et souhaite que le gouvernement sénégalais devienne leader en matière de bonne gestion des ressources halieutiques dans la sous-région.