Déclaration de Greenpeace Afrique:

Communiqué de presse - novembre 22, 2012
Johannesburg, le 21 novembre 2012 - Greenpeace Afrique est consternée par la récente flambée de la violence dans l'Est de la République Démocratique du Congo et appelle l'ONU et la Communauté internationale à aider à mettre immédiatement un terme à ce conflit.

Les informations en provenance de Goma font état de milliers de déplacés qui ont quitté leurs foyers et que la province est occupée par le groupe de rebelle du M23, suite à une campagne de sept mois de violence. On y rapporte des cas de meurtres et d'enlèvements.

Le dernier conflit fait partie d'une guerre qui dure depuis 20 ans pour le contrôle des ressources stratégiques de l'Est du pays, riche en minéraux.

«Nos pensées vont aux nombreux Congolais qui ont été touchés par le conflit en cours à Goma», a déclaré Michael Obrien-Onyeka, Directeur exécutif de Greenpeace Afrique.

" Les communautés locales sont prises en otage au milieu de cette guerre sur les ressources, au détriment de l'environnement et des forêts."

Greenpeace demande à la communauté internationale, aux entreprises qui investissent dans la région et à l'ONU de veiller à ce que ce conflit s'arrête immédiatement.

Contact:

  • Fiona Musana, Directrice de la Communication, Greenpeace Africa. , +27798940495
  • Loan Tran Thanh, Coordinatrice du bureau de Greenpeace en DRC
  • ou Just vd Broek <>