Déclaration de Greenpeace sur la décision du gouvernement sénégalais de maintenir le gel des autorisations de pêche

Communiqué de presse - juin 24, 2013
Dakar, le 21 Juin 2013 - Greenpeace salue l’engagement du gouvernement du Sénégal suite à sa décision de maintenir le gel des autorisations de pêche pélagiques accordées auparavant aux chalutiers étrangers. Cette annonce a été faite en marge du conseil interministériel consacré au secteur de la pêche que présidait le Premier ministre, Abdoul MBAYE.

«Le maintien du gel des autorisations de pêche pélagique accordées aux chalutiers étrangers est primordial pour la reconstitution des stocks qui se trouvent toujours dans une situation alarmante», a déclaré Ahmed Diamé, chargé de campagne Océans à Greenpeace Afrique.

«Préserver les stocks de petits pélagiques c'est sauver les moyens de subsistance de milliers de pêcheurs, mareyeurs, femmes transformatrices, etc. qui dépendent de ces ressources. Cette décision pose les jalons d'une gestion responsable des pêcheries au Sénégal, et nous espérons que les autres pays de la région ouest-africaine suivront cet exemple», a ajouté Diamé.

Greenpeace invite le gouvernement du Sénégal à maintenir cette décision jusqu'à ce que des études scientifiques sérieuses et indépendantes démontrent qu'il y a un surplus de stocks disponible à l'exploitation sans une mise en péril de la ressource. Les Etats ouest-africains doivent tous prendre le même genre de dispositions. Le Sénégal peut et doit peser de tout son poids en prenant la tête de cette campagne pour une meilleure gestion des pêcheries en Afrique de l'Ouest.