Des scientifiques invitent Macky Sall à porter le plaidoyer pour une meilleure gouvernance des pêcheries en Afrique de l’Ouest

Communiqué de presse - décembre 5, 2013
Dakar, le 5 décembre 2013 - Aujourd’hui, 16 scientifiques ouest africains et internationaux ont appelé le Président sénégalais Macky Sall à porter au niveau régional le plaidoyer pour une meilleure gouvernance des pêcheries en Afrique de l’Ouest.

Dans une lettre ouverte qu’ils lui ont adressée, avec le soutien de Greenpeace, ils saluent sa décision de gel des activités des chalutiers pélagiques dans les eaux sénégalaises tout en l’invitant à jouer un rôle de leader afin de convaincre ses homologues Chefs d’Etats de la région à une meilleure gestion des ressources halieutiques pour le bien-être des communautés et la santé des océans.

"Toutes les connaissances scientifiques actuellement disponibles attestent que les pêcheries du monde, en général, et celles de l’Afrique de l’Ouest, en particulier, se dirigent vers un effondrement sans précédent. Si rien n’est fait, les conséquences sociales, environnementales, sanitaires, économiques et politiques seront lourdes pour nos pays qui dépendent étroitement de ces ressources » a déclaré le Dr. Alassane Samba, co-initiateur de cette lettre. "Nous invitons le Président Sall à entendre ces voix indépendantes qui plaident pour des océans sains au service des générations actuelles et futures» ajoute-t-il.

L’exploitation des petits pélagiques (sardinelles, chinchards, maquereaux…) le long des côtes ouest africaines est une des nombreuses illustrations des défis que les Etats côtiers doivent relever en matière de gouvernance des pêcheries. Il est clair que si rien n’est fait pour une gestion communautaire de ces ressources primordiales, mais fortement surexploitées(1), les conséquences seront énormes.

"L’Afrique de l’Ouest a plus que jamais besoin d’un leader pour porter les questions relatives à la pêche au niveau décisionnel supérieur. Beaucoup d’espoirs reposent sur les épaules du Président Sall pour entreprendre ce chantier", a pour sa part déclaré Ahmed Diamé, chargé de campagne Océans à Greenpeace Afrique.

Greenpeace invite le Président Sall à écouter ces voix et agir auprès de ses pairs pour la mise en œuvre de politiques de pêche communautaires et durables dans la région afin de préserver la santé des océans et les moyens de subsistance des communautés locales.


Contact:
Bakary Coulibaly, Chargé de communication Campagne Océans Greenpeace Afrique, +221 773336265 / e-mail : .


Note à l’Éditeur :
(1) http://www.fao.org/docrep/meeting/024/an154f.pdf