Greenpeace Afrique est choquée par l’agression perpétrée contre le conservateur du parc National des Virunga

Communiqué de presse - avril 16, 2014
Johannesburg, le 16 Avril 2014. Greenpeace Afrique est consternée par les violences à répétition contre les écologistes dans le parc national des Virunga, en particulier par la récente fusillade visant le conservateur du parc. De nationalité Belge, M. Emmanuel De Merode travaille depuis 2008 au service du plus ancien parc national d'Afrique, classé au patrimoine mondial.

"Emmanuel de Merode s’est consacré à la protection du Parc national des Virunga en République Démocratique du Congo depuis de nombreuses années. Cette dernière attaque contre le parc et ses défenseurs est honteuse : Emmanuel est engagé corps et âme pour la protection d’un site menacé de dommages environnementaux irréversibles. Tout le monde à Greenpeace Afrique souhaite un prompt rétablissement à Emmanuel et toutes nos pensées vont à sa famille en ce moment difficile", a déclaré Sylvain Tardy, directeur du programme à Greenpeace Afrique.

Le parc des Virunga est la zone protégée la plus emblématique d'Afrique avec ses 800 000 hectares abritant une vaste biodiversité, y compris des gorilles. Le parc fait face à des pressions croissantes en raison de la violence qui entoure les velléités d'exploitation forestière, de braconnage et d'exploration pétrolière.