Greenpeace réitère son soutien à l'arrestation du navire russe Oleg Naydenov par les autorités sénégalaises pour pêche illégale dans leur ZEE (Zone Economique Exclusive)

Communiqué de presse - janvier 23, 2014
Le gouvernement sénégalais doit maintenant clarifier les circonstances dans lesquelles le Oleg Naydenov a été relâché, le nature exacte des montants versés par l'armateur russe et les suites qui seront données à cette affaire.

Il reste choquant qu'un tel monstre des mers, multirécidiviste en matière de pêche illégale, soit autorisé à regagner les zones où il pourra continuer ses activités destructrices.

" L'État du Sénégal doit donc renforcer l'arsenal de sanctions qu'il peut déployer contre les navires et compagnies coupables de pêche INN afin qu’ils cessent définitivement de piller les eaux de la sous-région" a déclaré Ahmed Diamé, chargé de campagne océans à Greenpeace Afrique. " Nous appelons également les  pays d'Afrique de l'ouest à renforcer leur coopération pour une meilleure surveillance de leurs côtes et à ne plus accorder de licences à des navires ou compagnies commettant des illégalités dans un pays voisin."