Greenpeace retrace du bois illégal en provenance de la RDC pour une usine de Danzer en République Tchèque

Communiqué de presse - juillet 3, 2013
Johannesburg, le 1erJuillet 2013: une cargaison de bois illégale d’espèces en voie de disparition de la République Démocratique du Congo a été trouvée dans une usine de transformation en République Tchèque détenue par le très controversé groupe de bois suisse Danzer.

Suite à des investigations de Greenpeace Internationale, il s’agit d’une cargaison illégale de bois de Wengé, espèce menacée, soupçonnée d’être en provenance de la concession de la Bakri Bois Corporation (BBC) basée dans la province de l'Equateur en RDC. Le bois est resté pendant plus d’un mois au port d'Anvers avant d'être vendu et transféré à sa destination finale en République Tchèque.

En effet, le bois est soupçonné d'avoir été abattu dans la concession de BBC dans la province de l'Equateur à l'aide d'un permis industriel, jugée illégale par l'observatoire indépendant des forêts (REM), dont les conclusions ont été approuvées par le gouvernement de la RDC.

Par ailleurs, un récent rapport de Greenpeace explique en détail comment le secteur forestier de la RDC est dans un état de chaos organisé. Lors d'une visite de recherche le mois de juin dernier dans l'ancienne concession BBC à Ingende dans la province de l'Equateur, Greenpeace Afrique a révélé que la compagnie avait, selon des témoins, violé un certain nombre de contrats sociaux.

«Cette affaire met en exergue le besoin pressant pour la RDC de se doter d’une législation à même de protéger la forêt, réglementer le commerce de bois dans le pays et protéger les intérêts des communautés» conclut Raoul MOSEMBULA, coordinateur national RDC, Greenpeace Afrique.

 Au cours d'une action à l'usine de placage, Greenpeace a appelé les autorités tchèques à saisir le bois et ouvrir une enquête sur les pratiques de Danzer.

«Si les gouvernements de l'UE continuent de fermer les yeux sur les importations illégales de bois d’œuvre, la destruction des forêts dans des zones comme le bassin du Congo continuera de faire le désastre.» explique Danielle VAN OIJEN, chargée de compagne Forêt, Greenpeace Pays-Bas.

Le groupe Danzer a récemment été dissocié de l'organisme de certification de bois Forest Stewardship Council (FSC) suite à une plainte de Greenpeace concernant des violations des droits de l’homme.

Contacts médias:

Raoul MONSEMBULA, coordinateur national RDC, Campagne Forêt, Greenpeace Afrique : +243 9990 10900,

Najia BOUNAIM, Chargée de Communications, Campagne Forêt, Greenpeace Afrique : +27 799 304 743,

Les photos de l’action et des preuves sont ici