Que faisons-nous - Les questions sur lesquels nous travaillons

 

Nous défendons le monde naturel et de promouvoir la paix dans les enquêtes, dénoncer et attaquer les atteintes à l'environnement, et le champion des solutions écologiquement responsables.

Arrêtons le dangereux changement climatique.

Le changement climatique est la plus grande menace à laquelle l'humanité ait jamais dû faire face. Ses effets se font ressentir sur toute la planète et menacent déjà la survie des populations les plus vulnérables. Le secteur de l'énergie à lui seul est responsable de près de deux-tiers des émissions globales de gaz à effet de serre, le charbon y contribuant le plus.

L'Afrique du Sud est le plus grand émetteur de gaz à effet de serre en Afrique : voilà pourquoi Greenpeace mène campagne afin que l'Afrique du Sud prennent la tête d'une révolution énergétique en Afrique, en adoptant d'ambitieux objectifs pour l'énergie renouvelable, en cessant d'utiliser massivement le charbon et en balayant la croyance erronée que l'énergie nucléaire est une option moins chère et plus sûre pour lutter contre le changement climatique.

Découvrez notre campagne climatique.

Le Bassin du Congo abrite de 40 à 60 millions de personnes qui en dépendent pour leur survie. Cette forêt absolument unique offre un habitat à environ 270 espèces de mammifères, dont nombre ne vivent nulle part ailleurs dans le monde. La forêt est essentielle pour la régulation du climat mondial, mais elle est menacée par l'exploitation industrielle.

Greenpeace travaille en partenariat avec des organisations locales afin de préserver les forêts pour les populations locales, le climat mondial et la vie sauvage. Nous menons également une campagne en faveur d'un accord de financement international,  appelé 'Forest for Climate', qui rendrait la protection des forêts économiquement plus intéressante que leur destruction massive.

Arrêtons de piller les océans

Les eaux très riches des côtes africaines attirent les flottes de pêche du monde entier. Les grands bateaux de pêche des flottes étrangères capturent beaucoup trop de poissons, ne laissant aux pêcheurs des communautés locales que des stocks épuisés, là où le poisson abondait auparavant.

Greenpeace plaide en faveur d'une réduction drastique de la pêche illégale, non régulée et non enregistrée, de la réduction de la capacité de pêche des flottes étrangères dans les eaux africaines et de la création de réserves marines pour garantir la survie des communautés côtières africaines et la diversité de la vie marine.

Les dernières mises à jour

 

Le plus ancien site du patrimoine mondial de l'UNESCO en Afrique, le Parc National de...

Billet de blogue par Augustine Kasambule | mars 20, 2012

Le Parc National de Virunga, est situé le long de la frontière entre la RDC, le Rwanda et l'Ouganda. Ce parc abrite plus de 218 espèces de mammifères et 706 espèces d'oiseaux. Un environnement paisible et verdoyant où la biodiversité...

Une réunion des ministres de l'UE se prépare à Bruxelles

Feature Story | mars 19, 2012 à 9:33

Alors que les que ministres européens se préparent pour une réunion, la semaine prochaine, afin de discuter de la réforme de l'UE sur la politique commune de la pêche (PCP)1 et son impact sur la pêche dans les eaux étrangères, Greenpeace a mené,...

Greenpeace proteste contre le pillage des eaux africaines

Feature Story | mars 14, 2012 à 15:50

Les militants de Greenpeace, à bord du navire Arctic Sunrise, ont marqué sur la coque de 7 chalutiers-usines européens le mot "PILLAGE!"

La Place de "Oleg Naydenov" est sur une Liste Noire

Billet de blogue par Ahmed Diame | mars 14, 2012

L’affaire "Oleg Naydenov" a touché chacun de nous. Fort heureusement, des gens veillent à ce que ce pilleur des océans soit à sa vraie place : sur une liste noire des bateaux pirates. Ainsi, après la demande de Greenpeace Afrique,...

Les prises accessoires : un des côtés sombres de la pêche industrielle par les...

Billet de blogue par Ahmed Diame, à bord de l’Arctic Sunrise | mars 13, 2012

Il y a deux semaines tout juste,  avant que l’équipage de l’Arctic Sunrise ne quitte le port de Dakar  pour un long périple de 40 jours dans les eaux ouest-africaines, j’étais à Kayar, un village de pêcheurs situé à une soixantaine de...

La radio d’Oshwe bientôt sur le solaire

Billet de blogue par Augustine Kasambule | mars 12, 2012

C’est le fruit d’un partenariat entre Greenpeace et la communauté forestière d’Oshwe. Cette radio qui fonctionnait grâce au générateur à fuel, sera bientôt alimentée par l’énergie solaire et son rayon d’émission étendu à environ 100 km...

Le vrai prix du pillage des océans

Feature Story | mars 12, 2012 à 8:30

Aujourd’hui, l’Union européenne réalise près d’un quart de ses prises dans les eaux internationales et les eaux de pays étrangers, notamment au large de l’Afrique de l’Ouest, sous les frais du contribuable européen.

Greenpeace empêche le Maartje Theadora - un chalutier géant - de pêcher

Billet de blogue par Ahmed Diame | mars 9, 2012

Les activistes du navire de Greenpeace, Arctic Sunrise, ont arrêté les activités de pêche du Maartje Theadora, un chalutier pélagiques congélateur hollandais, dans les eaux mauritaniennes. Ils ont accroché un bateau pneumatique entre...

Les Autorités Sénégalaises condamnent Oleg, mais...

Billet de blogue par Prudence Wanko | mars 9, 2012

30 millions de FCFA ! Me suis-je exclamée à la lecture de la notification des autorités sénégalaises au Directeur de la Compagnie Oversea Express,  affréteur du navire russe «Oleg Naydenov » dans les eaux sénégalaises. Cette...

Greenpeace interpelle un chalutier usine pillant les eaux d’Afrique de l’ouest

Feature Story | mars 9, 2012 à 10:22

Vendredi 2 mars, à bord de leurs zodiacs, des militants de Greenpeace ont interpellé le Theadora Maartje, un chalutier usine battant pavillon allemand, au large de la Mauritanie. Ils ont accroché sur les flancs du gigantesque navire des...

91 - 100 de 219 résultats.