Les News de la COP21

Page - décembre 3, 2015
Toutes les news de la COP - Les infos venues de nos bureaux Greenpeace du monde entier - le tout en français.

Que s'est-il passé à la COP 21? Vous le saurez ici. Nous centralisons les articles parus sur notre site et sur ceux des autres bureaux francophones. Suivez les liens !

POUR COMMENCER

La COP21 en humour et en dessins, c'est sur Greenpeace France que cela se passe !

Pour un regard plus en profondeur, consultez nos dossiers:

Les solutions pour limiter la hausse des températures : une transition juste vers 100% d'énergies renouvelables.

Pourquoi les forêts sont importantes : leur rôle majeur dans les négociations climatiques de la COP21.

Les océans : un peu oubliés dans ces négociations, ils jouent un rôle essentiel de régulation. Eclairage.

Le nucléaire, une solution pour limiter les émissions de CO2 ? Pas vraiment ! Lisez plutôt.

VIVEZ LA COP AU JOUR LE JOUR

Le 12 décembre : Mobilisés !

Alors qu'un soleil radieux a éclairé la place de l'Etoile hier, illuminant la capitale française d'un message 100% renouvelable, l'attente d'un texte final se poursuit. Activistes, militants et citoyens du monde entier sont dans l'expectative d'un texte qu'on espère toujours voir à la hauteur des attentes des pays les plus vulnérable.

Le 11 décembre : Dernière ligne droite

Participants et négociateurs sont épuisés, et beaucoup reste à faire. L'ébauche de texte n'est pas encore satisfaisante - avec ce qu'il y a dedans, on est bons pour 3-4°C d'augmentation des températures.

De l'intérieur, Joeri Thijs, chargé de mission climat, à la COP21 pour Greenpeace Belgique, émet des doutes sur la mouture finale du texte qui se prépare : vraie avancée climatique ou boîte vide ? Le suspens reste entier.

Le 10 Décembre : 29 pages

Le texte de la COP est passé de plus de 50 à 48, puis 29 pages... Moins long mais plus efficace ? Pas vraiment. On court le risque de se diriger vers un accord fantomatique. Heureusemement que la société civile à recommencer à pointer le bout de son gigantesque nez à Paris. 

Aurora, ours polaire à la COP21

Terrorisme, changement climatique... les différents aspects d'un même système devenu malade, le blog de Markus Allemann, codriecteur de Greenpeace Suisse.

Le 9 décembre : Une petite dose de corruption

Rien de tel pour agrémenter les débats. Si vous aviez jamais eu des doutes sur la fiabilité scientifique des études minimisant l'impact de l'homme sur le changement climatique (voire le niant...) lumière est faite : un nouveau rapport de Greenpeace révèle la collusion entre scientifiques corrompus et industries des énergies fossiles.

Réponse de Greenpeace suite au projet de texte : revoyez les objectifs pays et fixez une date de sortie des énergies fossiles, grandes émettrices de dixyde de carbone, qui soit contraignante.

Le 8 décembre : Et si on parlait de l'Inde et des droits de l'homme...

Quelques pays peuvent jouer un rôle clef dans les négociations de la COP. Pour le pire ou le meilleur. L'Inde est dans cette position - lumière sur la situation indienne.

Le changement climatique, c'est aussi une question de droits de l'homme. Lisez la déclaration commune de Greenpeace et Amnesty International.

Le 7 décembre : Vers un accord historique ?

L'optimisme prudent de Joeri Thijs, chargé de mission climat, à la COP21 pour Greenpeace Belgique.

Le 6 décembre : Des alternatives

Alors que les leaders discutent et se crispent, la société civile a proposé des solutions réelles, dans la banlieue de Paris. Les officiels de la COP21 devraient peut-être tourner leurs yeux un peu plus de ce côté là.

La Belgique marche enfin pour le climat. Après plusieurs annulation, une manifestation a pu finalement avoir lieu. Récit.

Le 5 décembre : Justice climatique vous avez dit ? 

Les maires prennent d'assault la COP ! Souvent les espaces les plus pollués, les villes veulent se faire entendre. Elles sont d'ailleurs nombreuses à multplier les actions climatiques. Pendant ce temps, aux Philippines, une enquête s'ouvre contre les pollueurs pour atteinte aux Droits de l'Homme. Ambiance, ambiance ! Cela suffira-t-il pour faire plier le "Nord" et l'Arabie Saoudite ?

Dans le même temps, en RDC, étudiants et bénévoles assistaient à une conférence organisée par Greenpeace Afrique pour rappeler le rôle des forêts et des arbres pour lutter contre le changement climatique. Plus de 400 étudiants présents et 1000 arbres plantés, c'est ce qu'on appelle une belle journée.

Et aux Philippines, défenseurs du climat se mettaient à l'eau dans une belle action citoyenne. Leur demande : protéger les forêts, protéger le climat.  

aux Philippines des activistes à l'eau pour protéger le climat

Le 4 décembre : Money, money, money

La question du financement pointe le bout de son nez dans les débats. On exige de l'argent pour financer la transition vers les renouvelables ou un développement propre. Qui paiera ? Peut-on vraiment mettre un prix sur le climat ?

A défaut de marches, les bannières fleurissent partout en France. 100% de renouvelables, c'est maintenant.

Juliette Boulet, chargée de mission climat pour Greenpeace Belgique, vous dévoile les dessous de la COP 21.

Suite aux inondations dévastatrices de Chennai, Kumi Naidoo adresse une lettre de soutien au Premier Ministre Modi - et lui demande de s'engager fermement lors des négociations de Paris.

Ce qu'il se passe aux Philippines : un tribunal pour la justice climatique. Ce sont peut être les tribunaux qui feront le poids face aux lobbies, à défaut des grouvernements.

Le 3 décembre : Des négociations techniques au programme.

Qu'en sortira-t-il ? Les pays vont-ils se mettre d'accord pour 100% de renouvelables ? Les doutes demeurent. Et pendant que le monde a les yeux tournés vers la COP, le Japon reprend la chasse à la baleine.

Le 2 décembre : On y est toujours

Et on pense à l'Afrique. Le poids du continent dans les négociations se fait sentir.

Le 1er décembre : Le bal des déclarations

Retour sur les discours d'ouverture - et si on se mettait au travail maintenant?

COP21 discours d'ouverture

Le 30 novembre : Première journée et premières réactions.

 

 Les 28 et 29 Novembre : Tous mobilisés pour marcher pour le climat ! Plus de 2,300 événements, dans 175 pays, plus de 720,000 personnes. La plus grande mobilisation mondiale contre le changement climatique, BRAVO et MERCI !

 

 

Tags