Au Gouvernement du Congo : Annulez l'arrêté 050 destructeur pour la forêt !

 
 

La forêt du bassin du congo, deuxième plus grande forêt du monde, est menacée et a besoin de votre aide ! Les millions de gens qui en dépendent ainsi que son écosystème, sa flore et sa faune uniques au monde comptent sur vous. 

Aidez la forêt ! Demandez dès aujourd'hui au gouvernement congolais d'annuler cette loi injuste et de tenir sa promesse de protéger les peuples et les forêts du Congo. 

En signant cette pétition, vous acceptez de protéger la forêt du bassin du Congo avec Greenpeace Afrique.
 

S'il vous plaît remplir les champs obligatoires marqués d'un astérix (*).

S'il vous plaît corriger les champs indiqués ci-dessous.

J’exhorte le gouvernement de la RDC à protéger la forêt du Congo et à annuler l'arrêté 050.

 
info

Votre nom complet

info

Email

info

Sélectionner un pays

info

Téléphone

info

Sujet du message

info

Message

Votre information est en sécurité avec nous. Greenpeace ne sera jamais partager, vendre ou échanger vos informations avec toute autre organisation. Lisez notre Politique de confidentialité.

Les gouvernements et bailleurs de fonds internationaux regardent sans rien faire les compagnies du secteur du bois piller des espèces d'arbres rares, tout en privant les communautés locales de leurs moyens de subsistance et en détruisant l'habitat de la faune sauvage. 

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo, un des pays au monde ayant la plus grande surface de forêts primaires, prétend faire son possible pour protéger ses vastes ressources naturelles. Il a récemment signé des accords internationaux au plus haut niveau, lui promettant des revenus financiers en contrepartie d'une meilleure gestion de ses forêts. 

Cependant, ce sont des paroles sans actes. Le gouvernement vient d'introduire une nouvelle loi qui implique que les communautés locales n'auront toujours aucun pouvoir sur les décisions qui concernent leurs terres et leurs forêts. Cette loi permet aussi aux sociétés d’exploitation forestière d’acquérir plus facilement des titres de propriétés pour leurs opérations.

Passée sans la moindre consultation publique, cette loi annule tous les prétendus efforts que le gouvernement fait pour assurer une meilleure gestion des forêts. Elle est aussi un signe clair, alors que se tiennent les négociations de Paris sur le climat, que tout accord international sur les forêts ne peut avoir de la portée que s'il est effectivement suivi par des actions concrètes.  

Donnons de la voix pour faire annuler cette loi injuste !

10 000 nécessaire
 
2942 signé