Transports de déchets nucléaires : deux nouveaux convois en vue pour la semaine prochaine

Communiqué de presse - 25 novembre, 2010
l'ONDRAF (organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies), Synatom, Belgoprocess et l'AFCN (agence fédérale de contrôle nucléaire) ont lancé hier un communiqué de presse commun précisant que le début des préparatifs pour le second transport de déchets nucléaires ont commencé. Une fois de plus, le timing de ce transport France-Belgique est tenu secret. Selon les informations rassemblées par Greenpeace, il ne s'agirait pas d'un mais bien de deux transports. Les trajets seraient effectués les 30 novembre et 2 décembre.

Le premier transport de déchets nucléaires compactés pour des siècles est arrivé en catimini pendant la nuit du 16 au 17 juin en gare de Mol. Le convoi comprenait deux wagons réservés aux agents de sécurité et deux wagons chargés d'un grand container dans lequel se trouvaient 24 containers contenant des déchets radioactifs.

Ces déchets ont par la suite été acheminés en camion depuis la gare de Mol vers le centre de Dessel jusqu'au site de Belgoprocess pour y être stockés. Ce qui se passera pendant la durée de leur stockage est parfaitement inconnu. Ces déchets restent radioactifs - et donc dangereux - pendant des milliers d'années. Il n'existe actuellement - nulle part au monde - de technique satisfaisante pour isoler hermétiquement de leur environnement ces déchets radioactifs pendant tout ce laps de temps.

Greenpeace suivra ces transports de manière pacifique et informera la population de la nature des dangers encourus.