La Conférence du Traité de non-prolifération des armes nucléaires se termine sur un fiasco

Les puissances nucléaires ignorent avec arrogance les appels au désarmement

Communiqué de presse - 9 mai, 2003
Genève, le 09.05.2003 - Aujourd'hui, à la fin de la plus importante conférence sur la non-prolifération nucléaire et le désarmement atomique, les Etats parties au Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP) ne se sont pas accordés sur une compréhension ou une voie commune pour éliminer les arsenaux atomiques (1).

En même temps, durant toute la conférence, la majorité des Etats parties au TNP a continué de soutenir leur droit inaliénable à commercer à des fins pacifiques avec des matières et des technologies nucléaires (2). L'incapacité presque complète des Etats parties au TNP à reconnaître que ce droit inaliénable fixé par le TNP donne les moyens à certains d'entre eux d'accéder à un armement atomique, ignore les réalités de l'actuelle prolifération nucléaire sur notre planète.

Les désaccords portent sur :

- Le manque de progrès dans l'abolition planétaire des armes atomiques; L'arsenal atomique d'Israël et l'établissement d'une zone sans armes atomiques dans la région, ainsi que les programmes d'armement atomique de l'Inde et du Pakistan;

- La menace réitérée, de la part des USA et d'autres, d'utiliser des armes atomiques même en cas de conflit conventionnel et, dans certains cas, de façon préventive;

- Les programmes de développement de nouvelles armes atomiques;

- La possible reprise des essais de bombes atomiques;

- L'incapacité à commencer de négocier un traité pour restreindre l'accès aux matières nucléaires pouvant être utilisées dans des armes atomiques;

- Le renforcement du TNP pour lui permettre de répondre de façon adéquate aux questions de non-conformité et de retrait des Etats parties, comme dans le récent cas de la Corée du Nord;

- Le droit des Etats à accéder à la technologie nucléaire à des fins pacifiques, comme le programme de retraitement de plutonium du Japon et le programme d'enrichissement d'uranium de l'Iran;

- L'attaque unilatérale de l'Irak par les USA soutenus par le Royaume-Uni.

Nous sommes face à une crise nucléaire ayant des proportions extraordinaires. Le TNP est actuellement le seul traité obligeant légalement les Etats parties à renoncer à leurs armes atomiques. C'est la plus puissante voix multilatérale permettant de faire cesser la prolifération nucléaire et d'atteindre l'abolition planétaire, et maintenant, tout ce qu'ils peuvent faire, c'est d'agréer sur leur désaccord, a déclaré William Peden, de la campagne "Désarmement atomique" de Greenpeace International.

Lors de la dernière révision du TNP en 2000, les puissances nucléaires ont réaffirmé leur engagement à accomplir l'élimination complète de leurs arsenaux atomiques. Depuis, presque rien n'a été fait dans cette direction et le but d'éliminer les armes atomiques dans le cadre d'un désarmement général et complet reste éloigné.

A une époque d'augmentation des menaces de prolifération planétaires, les Etats parties au TNP ont largement choisi d'ignorer une de ses principales failles qui permet d'accéder à des technologies, des matières et des expertises qui permettent de s'approcher du statut de puissance nucléaire. C'est la leçon apprise avec l'Irak en 1991, lorsque sont programme d'armement atomique secret a été dévoilé, mais dont personne ne veut tirer les conséquences, a expliqué Shaun Burnie, de la campagne antinucléaire de Greenpeace International.

Les Etats parties se rencontreront de nouveau l'année prochaine avant la conférence de révision formelle du TNP en 2005.

Document:

* Non Proliferation Treaty - Challenges & opportunities : The Non-Proliferation Treaty Prepcomm meeting in Geneva, April 28-May 10, faces some new, as well as pre-existing, challenges. These challenges also contain important opportunities to strengthen the non-proliferation and disarmament regime.

Notes: (1) L'Article VI du TNP engage les puissances nucléaires officielles à poursuivre des négociations pour l'abolition planétaire des armes atomiques.(2) L'Article IV du TNP constitue un appât pour encourager les Etats à y adhérer. Les Etats parties qui s'engagent à ne pas développer d'armes atomiques sont récompensés par un accès aux matières et aux technologies nucléaires.

Tags