Répression contre les manifestations pacifiques contre la guerre

Le Forum voor Vredesactie et Greenpeace lancent un appel à la solidarité face à cette politique antidémocratique

Communiqué de presse - 7 mars, 2003
Bruxelles, le 7 mars 2003 : le Forum voor Vredesactie et Greenpeace sont indignés par l'acharnement que le gouvernement belge met à tuer dans l'oeuf les mouvements d'opposition pacifique aux préparatifs de guerre. En réaction à cela, ils appellent les dockers, les cheminots et les éclusiers ainsi que les policiers à mener des mouvements de grève ponctuels propres à entraver les préparatifs d'une guerre que l'on sait illégale.

Suite à la circulaire du Ministre Duquesne, datée du 22 février "Crise irakienne, mesures de protection en Belgique", il a été annoncé aujourd'hui que vu les circonstances particulières, les services policiers seraient plus mobilisables que jamais. Les activistes ont déjà pu 'goûter' aux conséquences de la politique répressive mise en place par le gouvernement. Le week-end dernier, 150 manifestants du Forum voor Vredesactie ont été arrêtés de manière préventive. Suite à une action menée par Greenpeace, le 17 février dernier, 7 activistes étrangers ont été priés de quitter le territoire belge. Neuf manifestants du Forum voor Vredesactie se retrouveront ce lundi 10 mars devant un juge dans le cadre d'une procédure en référé.

Il est parfaitement légitime de manifester contre les préparatifs d'une guerre illégale et des crimes de guerre, déclare Hans Lammerant du Forum voor Vredesactie.Tout citoyen a le droit de protester contre ces préparatifs mais, selon les principes dits de Nurenberg, édictés par le droit international, il en a aussi le devoir. En menant cette politique répressive, le gouvernement belge risque d'endosser une partie de la responsabilité des crimes de guerre des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Et ce dès l'instant où la guerre se déclenche.

Pour pouvoir s'opposer efficacement aux violations flagrantes du droit humanitaire international, nous avons besoin d'une large solidarité, commente Jan Vande Putte de Greenpeace, c'est pourquoi nous appelons les dockers, les cheminots, les éclusiers et le personnel des aéroports ainsi que la police à mener des actions de grèves ponctuelles, propres à entraver les préparatifs de guerre. Nous demandons également aux syndicats de se mobiliser et de soutenir ces actions.

La Belgique est le principal pays de transit pour le matériel militaire américain pour l'Europe. Ce transit s'effectue par le port d'Anvers et par l'aéroport d'Ostende ainsi que par chemin de fer. Le Forum voor Vredesactie et Greenpeace rappellent qu'une seconde journée internationale de protestation est prévue le 15 mars prochain.

Document:

* No War - Pourquoi nous nous opposons à la guerre contre l'Irak : Greenpeace est fondamentalement opposée à la guerre. Nous sommes pour la résolution pacifique des conflits. Nous faisons activement campagne pour l'élimination de toutes les armes de destruction massive, quel que soit le pays auquel elles appartiennent. Voici cinq raisons pour lesquelles nous nous opposons à la guerre en Irak.