20 ans après l'attentat contre le Rainbow Warrior, Greenpeace lance un appel à l'action pour la paix et l'équité

Actualité - 14 juillet, 2005
Après les attentats de Londres, et en mémoire de l'attentat contre le Rainbow Warrior perpétré par l'Etat français le 10 juillet 1985 et qui causa la mort de Fernando Pereira, 500 militants de Greenpeace, de 20 nationalités différentes, ont formé un immense signe de la paix arc-en-ciel sur le parvis du Trocadéro à Paris au pied de la Tour Eiffel.

Les militants de Greenpeace, place des Droits de l'Homme au Tracodéro, commémorent l'attentat du Rainbow Warrior.

10 juillet 2005: anniversaire de l'attentat contre le Rainbow Warrior. Trocadéro - Paris

Les militants de Greenpeace forment un signe de paix au Tracodéro.

Les miliants de Greenpeace forment un signe de paix au Tracodéro.

"Nous voulons aujourd'hui envoyer un message d'espoir et un appel pourla paix. Nous sommes là pour tous ceux qui partagent notre vision d'unmonde où la diplomatie et la générosité remplaceront la peur et lesbombes, un monde fondé sur la protection des personnes et del'environnement"

déclare Yannick Jadot, directeur des campagnes deGreenpeace France.

La fin de la guerre froide a ravivé les espoirs de paix. Mais conflitset guerres se sont multipliés pour contrôler l'accès aux ressourcesnaturelles (pétrole, eau...). A la menace nucléaire s'est ajoutée celletout aussi préoccupante des changements climatiques.

Plutôt que résoudre les causes de la pauvreté, de l'injustice, de ladégradation de l'environnement, les leaders mondiaux, notamment ceux duG8, ont d'abord oeuvré à renforcer leur suprématie militaire. Quelques41 milliards d'Euros lâchés pour l'Afrique mais plus de 1000 milliardsde dépenses militaires dans le monde cette année... alors que la moitiéde l'humanité vit avec moins de deux Euros par jour.

Depuis 1945, les Etats-Unis ont investi près de 6000 milliards dedollars pour leur programme nucléaire militaire. La France dépensechaque année plus de 3 milliards d'Euros pour son arsenal nucléaire, laGrande-Bretagne plus de 2 milliards d'Euros.

"Les leaders mondiaux doivent immédiatement cesser de gaspiller dessommes astronomiques pour développer leurs bombes atomiques. Aucontraire ils doivent concentrer leurs ressources sur un programmed'action pour promouvoir la paix, combattre les changementsclimatiques, préserver les forêts et sauver les océans"

ajoute YannickJadot.

Les grandes puissances n'ont pas su promouvoir un accès équitable auxressources mondiales tout en respectant les limites écologiques de laplanète. Ils n'ont pas su, non plus, investir une fraction de tous cesmilliards dans le développement des énergies propres et sûres pourcombattre les changements climatiques. Ces échecs répétés génèrentdavantage d'injustices, de souffrances, de conflits et d'insécurité àl'échelle globale.

Répondre à la violence par la violence n'est pas la solution. Accélérerla course à l'armement nucléaire ne supprimera ni la guerre, ni leterrorisme, au contraire! La sécurité mondiale passe d'abord parune protection et un accès équitable aux ressources de la planète.

"Il n'y a pas de bombe utile ni acceptable que ce soit dans lesarsenaux des puissances nucléaires, sur le Rainbow Warrior, dans lesbus et les stations de métro de Londres ou dans les rues de Bagdad"

conclut Paul Delaunois, directeur de Greenpeace Luxembourg.