60 ans après Hiroshima et Nagasaki Greenpeace réitère son appel en faveur de la paix

Actualité - 9 septembre, 2005
A la veille du 60ème anniversaire du bombardement nucléaire d’Hiroshima et Nagasaki, Greenpeace demande à nouveau aux dirigeants internationaux de tenir leur promesse de désarmer leurs arsenaux nucléaires, et aux dirigeants du Japon de renoncer à leur projet de produire du plutonium utilisable dans la fabrication de bombes nucléaires.

Sur les 350 000 habitants d’Hiroshima au moment de l’explosion, plus de 200 000 périront, dont 70 000 immédiatement. "Aussi longtemps que les armes nucléaires existeront, il est inévitable que quelques pays, à un moment donné, voudront expérimenter l'horreur que Hiroshima et Nagasaki connaissent déjà" Takashi Hiraoka, maire de Hiroshima

Manifestation organisée par les militants de Greenpeace Japon vendredi 5 août devant le mémorial de la Bombe A à Hiroshima

Des milliers de messages de paix envoyés à Greenpeace par des citoyensdu monde entier ont été attachés à de larges ballons en forme decolombes qui ont été eux-mêmes disposés autour du Mémorial de la bombeatomique, à Hiroshima, pour rendre hommage à la mémoire des 300 000victimes des deux bombardements. L'ensemble de l'opération Wing ofPeace est présentée sur <ahref="http://www.greenpeace.or.jp/cyberaction/hiroshima60/fr/">http://www.greenpeace.or.jp/cyberaction/hiroshima60/fr/</a>

" Pour honorer la mémoire de ceux qui furent tués et pour empêcher quece qui se produisit ici à Hiroshima ne se reproduise à nouveau, nousdevons travailler ensemble pour défendre la paix ", déclare KieranLongridge de Greenpeace International. " Le mois prochain aux NationsUnies, nos dirigeants peuvent commencer à oeuvrer dans ce sens. Al'occasion du Sommet du Millénium, les dirigeants mondiaux doivent detoute urgence tenir leurs promesses de désarmer leurs arsenauxnucléaires, en ouvrant immédiatement des négociations en vue de lasignature d'un traité portant abolition de l'arme nucléaire. "

" Eradiquer la menace nucléaire est plus urgent que jamais," avertitLongridge. Depuis le bombardement d'Hiroshima et Nagasaki, lesEtats-Unis ont été rejoints par 8 pays qui possèdent désormais la bombe: la Russie, le Royaume-Uni, la France, la Chine, l'Inde, le Pakistan,Israël et la Corée du Nord. "Les pays dotés de l'arme nucléaire doiventprendre l'initiative et éliminer leurs arsenaux nucléaires. "

Greenpeace s'est dans le passé activement engagée contre les essaisnucléaires américains et français dans le Pacifique. Lors de laprésente cérémonie à Hiroshima, les représentants des bureaux deGreenpeace dans le monde entier ont réaffirmé l'engagement del'organisation internationale à lutter pour la paix et contre les armesnucléaires et les technologies et matériaux nécessaires à leurfabrication.