L’UE s’engage dans la révolution énergétique!

Actualité - 13 mars, 2007
L'Union européenne a présenté, lors du Sommet de Printemps à Bruxelles, ses mesures en matière d’énergie: d’ici 2020, les dirigeants européens s’engagent à réduire de 20% leurs émissions de gaz à effet de serre, à adopter un objectif de 20% d'énergies renouvelables et de 20% d'efficacité énergétique.

La veille du Sommet européen portant sur le climat, Greenpeace a remis un maillot jaune à Guy Verhofstadt et lui a demandé de prendre la tête du peloton européen en matière d'énergies renouvelables et de réduction de nos gaz à effet de serre.

Emissions de gaz à effet de serre

Les chefs d'Etat et de gouvernement européens ont fait part, lors du Sommet de Printemps, de leur souhait de réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020 (par rapport à 1990). Mais bien que l'Union européenne reconnaisse la nécessité pour les pays industrialisés d'une réduction de 30% pour maintenir le réchauffement de la terre sous les 2°C et ainsi combattre les changements climatiques, elle limite sa propre contribution à cet effort de réduction à… 20%.

Energies renouvelables

Les Etats membres de l'Union européenne se sont engagés à augmenter la part des énergies renouvelables (telles que solaire, éolienne et biomasse) à 20% d'ici 2020. Il s'agit là d'un engagement fort qui, pour être atteint, doit maintenant pouvoir bénéficier de soutien structurel. Greenpeace demande de définir une approche différenciée par secteurs, notamment pour la production d'électricité.

Les tentatives du président français Jacques Chirac de promouvoir le nucléaire au détriment des énergies renouvelables n'ont heureusement pas abouti.

La Belgique pour sa part a défendu un objectif contraignant de 20% d'énergies renouvelables et une réduction d'au moins 20% des émissions de CO2 d'ici 2020. Lors d'un entretien avec le premier ministre Verhofstadt à la veille du Sommet de Printemps, Greenpeace lui avait remis un maillot jaune et lui avait demander de prendre le leadership lors des négociations, ce qu'il a en partie fait.


Du pain sur la planche!

La Belgique a souscrit aux objectifs européens. A elle maintenant de les concrétiser. Il s'agit là d'un effort important pour notre pays qui figure parmi les moins bons élèves sur le plan des énergies renouvelables. Sans oublier que nous gaspillons plus d'énergie que la plupart des autres Etats membres.