Greenpeace investit l'Atomium

Pour l'arrêt du nucléaire et l'essor des renouvelables

9 commentaires
Actualité - 21 avril, 2011
Action en cours au Heysel: ce matin des militants de Greenpeace déploient une banderole sur des boules de l'Atomium. On peut y découvrir des icônes symbolisant la nécessité de quitter l'ère du nucléaire et d'entrer dans celle des renouvelables Le drapeau tricolore qui surplombe la plus haute boule a été remplacé par un drapeau belge symbolisant une Belgique sans nucléaire.

Des militants de Greenpeace déploient une banderole sur des boules de l'Atomium.

Pour Greenpeace, il est capital que les centrales nucléaires soient fermées au plus tard après 40 ans de fonctionnement, comme le préconise la loi sur la sortie du nucléaire. En lançant une pétition en faveur de la sortie du nucléaire, Greenpeace entend consolider cette exigence. Les signatures récoltées seront remises à notre futur gouvernement en demandant de ne pas prolonger la durée de vie des centrales nucléaires et de s'atteler à la réalisation d'un futur énergétique 100% renouvelable.

Lancée le 16 mars dernier, la pétition “Sortons du nucléaire” a déjà récolté plus de 54.000 signatures via le site www.nucleaire-stop.be. Ces 22 et 23 avril, des bénévoles de Greenpeace récolteront des signatures dans tout le pays.

“Three Mile Island, Tchernobyl et Fukushima ont démontré qu'un accident nucléaire pouvait avoir lieu peu importe le moment, le type de réacteur ou  le pays. La Belgique est le seul pays au monde où les centrales nucléaires se trouvent à quelques kilomètres à peine de grandes villes.  En prolongeant la durée de vie de Doel et de Tihange d'une nouvelle tranche de dix ans, le risque inhérent au nucléaire est démultiplié, commente depuis l'Atomium, Eloi Glorieux, responsable de la campagne nucléaire de Greenpeace.”

“Dans les années 1950, l'Atomium symbolisait la foi inconditionnelle dans la technologie. Le nucléaire fait partie des technologies qui ont vu le jour à cette époque et qui ont aujourd'hui montré leurs limites voire leur dangerosité. Il est temps de les remplacer par des technologies renouvelables qui, intégrées dans un réseau intelligent et combinées à des économies d'énergie, nous assureront un futur énergétique durable, poursuit Joëlle Hérin, responsable de la campagne 'Energies renouvelables'.”

 


Beaucoup restent encore sceptiques quant à la faisabilité de la sortie du nucléaire. Les trois plus anciens réacteurs belges produisent ensemble 15.000 GWh. Les nouvelles unités de production fonctionnant avec des énergies renouvelables ou du gaz – déjà construites, ou qui le seront d'ici 2015 – produiront environ 25.000 GWh. Il est donc parfaitement possible de fermer les trois plus anciens réacteurs en 2015.

Les centrales nucléaires de Doel et de Tihange ont été conçues dans les années 1950-1960 et construites au début des années 1970, avec les connaissances de l'époque. Elles ont été à l'origine conçues pour fonctionner pendant 30 ans. Après 20 ans de fonctionnement, apparaissent des phénomènes d'usure difficilement détectables lors d'inspections approfondies et susceptibles d'entraîner des dysfonctionnements de leurs composants essentiels.

La loi sur la sortie du nucléaire autorise les opérateurs à laisser tourner les centrales pendant 40 ans. Plusieurs décideurs politiques envisagent de "prolonger cette prolongation " de dix années supplémentaires et de porter ainsi à 50 ans la durée de vie totale des centrales. Cela équivaut à jouer à la roulette russe. On ne dispose que de fort peu d'expertise avec des réacteurs commerciaux tournant plus de 40 ans.

La loi prévoit le démantèlement des trois plus anciens réacteurs en 2015. Ensemble, ils produisent environ 10% de notre électricité. Nous disposons aujourd'hui d'une capacité de remplacement suffisante pour faire face à cette première vague de fermetures. Par ailleurs, il devient impératif de réduire notre consommation en énergie ou en tous cas de l'aligner sur le niveau de nos voisins.

Construire un futur énergétique durable n'a rien d'automatique. C'est avant tout une question de choix. Ces choix cohérents doivent être posés sans attendre. Greenpeace et les autres organisations de défense de l'environnement à la base de la pétition “Sortons du nucléaire” invitent fermement notre futur gouvernement à faire l'unique choix raisonnable : non au nucléaire, oui aux renouvelables.


Signez notre pétition pour la sortie du nucléaire.

Participez à notre week-end Pétition


9 commentaires Ajouter un commentaire

Philippe dit:

ah oui, cher Antoine, j'oubliais cette remarque par rapport à vos craintes de voir la situation dégénérer en bordel si les ONG fai...

Posté 2 mai, 2011 à 10:11 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Philippe dit:

Cher Antoine, je trouve un peu désolant que vous assimiliez la première grande manifestation antinucléaire depuis la fin des année...

Posté 1 mai, 2011 à 21:16 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Antoine dit:

Cher militant et cher Philippe, il me semble que vous connaissez mal Greenpeace, et mal les principes de la communication pour dire cela.

Posté 1 mai, 2011 à 12:47 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Eric Vidal dit:

Militant,

je pense -humblement- que vous faites des amalgames. il serait peut-être plus sage de bien vous renseigner, d'apporter les...

Posté 25 avril, 2011 à 17:50 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Philippe dit:

Cher Greenpeace Team,

je ne suis pas né de la dernière pluie, acide ou radioactive.
Le problème sur lequel j'attire ...

Posté 22 avril, 2011 à 18:49 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Greenpeace Belgium dit:

Cher militant,

Pour ce qui est du premier point, vous ne citez pas vos sources, ni les militants et ne précisez aucun contexte, nous...

Posté 22 avril, 2011 à 13:33 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Greenpeace Belgium dit:

Cher Philippe,

Nos sympathisants sont au courant de la manifestation, nous l'avons largement diffusée via notre site et notre page ...

Posté 22 avril, 2011 à 13:08 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

militant dit:

j'ai arrêté de croire en greenpeace lorsqu'il n'ont pas désiré soutenir des membres pacifistes de la libération animale arr�...

Posté 22 avril, 2011 à 12:34 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Philippe dit:

Il est REGRETTABLE que Greenpeace ne renvoie pas l'ascenseur à tous les militants qui participent à la diffusion de la pétition et qui ...

Posté 22 avril, 2011 à 11:09 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

1 - 9 de 9 résultats.

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).