L'éolien turbine bien en Wallonie !

Poster un commentaire
Actualité - 2 novembre, 2010
Un sondage IPSOS récemment publié par EDORA, la fédération des énergies renouvelables souligne à quel point l'éolien bénéficie du soutien de la population. Ce soutien s'exprime particulièrement dans des zones où des éoliennes sont d'ores et déjà implantées.

L'éolien pourrait couvrir plus de 20% de nos besoins en électricité en 2020 et dépasser les 40% en 2050.

86% des personnes directement concernées, c-à-d soit déjà riveraines soit potentiellement riveraines car vivant en milieu rural, sont favorables à l'éolien. Le pourcentage de ces personnes qui y sont défavorables se limite à 4%. Enfin, l'appréciation évolue avec le temps. Un an après l'installation des éoliennes les riverains se déclarent prêts à envisager l'installation de nouvelles éoliennes.

Cette acceptation ne semble d'ailleurs ne pas se limiter à la Wallonie. En septembre dernier, la presse relayait le même type d'information à propos de la région de Bruges. Dans cette région du pays, une enquête réalisée pour Electrawinds a démontré que près de 90% des riverains n'ont rien à reprocher aux éoliennes. Et comme observé en Wallonie par ailleurs, la perception s'améliore après installation des éoliennes.

« Nos décideurs politiques ne peuvent plus ignorer ce signal positif, émanant d'une population à la recherche de solutions pour lutter contre le réchauffement planétaire », précise Joëlle Hérin, de la campagne Climat/Energie de Greenpeace.

Greenpeace a réalisé ces dernières années de nombreuses simulations, cherchant à établir comment nous pourrions tourner le dos aux énergies polluantes comme le pétrole, le charbon ou le nucléaire. Que ce soit à un niveau planétaire, européen ou belge, le pari d'un approvisionnement énergétique compatible avec la lutte contre les changements climatiques est du domaine du possible tout en nous garantissant une sécurité d'approvisionnement optimale. L'éolien joue à chaque fois un rôle considérable dans cette [R]évolution Energétique. Particulièrement dans nos régions où l'éolien en mer pourrait fournir de l'énergie pour de très nombreux foyers. Dans ces scénarios, l'éolien pourrait couvrir plus de 20% de nos besoins en électricité en 2020 et dépasser les 40% en 2050.

Performant, l'éolien rend possible le scénario de 100% d'énergies renouvelables en 2050

« L'impulsion qui permettra d'atteindre 100% d'énergies renouvelables en 2050 doit être donnée à tous les niveaux de pouvoir : européen, fédéral, régional et communal.»

Concernant la Belgique, il faut rajouter qu'il est important de concrétiser la sortie du nucléaire telle que prévue par la loi. En effet, cette énergie – dont la production est particulièrement peu flexible - entrave le développement des renouvelables. Il est évident que la confiance que les Wallons affichent à l'égard de l'éolien incite à plaider davantage encore pour la sortie phasée du nucléaire entre 2015 et 2025.

L'éolien en mer du Nord – une piste à laquelle la Belgique semble vouloir croire – pourrait, via l'interconnexion des parcs éoliens des pays concernés (neufs pays riverains ou peu éloignés de la mer du Nord ont signé un accord)  par cette partie du monde où le vent souffle quasi en permanence, nous permettre de produire une électricité qui ne contribue pas à détraquer davantage le climat ou, comme le nucléaire, à nous imposer la gestion à très long terme de déchets nucléaires.

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).