Kleine Brogel: 50 ballons contre le nucléaire

1 commentaire
Actualité - 30 mars, 2010
En prélude à la manifestation pacifiste de ce 3 avril, une cinquantaine de militants de Greenpeace se sont rendus tôt ce matin à la base militaire de Kleine Brogel. En déployant des ballons à 50 mètres du sol environ, aux deux extrémités de la base militaire, ils ont tenté d'empêcher les F-16 de décoller. Des groupes de militants ont atteint la piste d'atterrissage.

Greenpeace investit la base de Kleine Brogel pour y dénoncer la présence obsolète d'armes nucléaires.

La base militaire de Kleine Brogel peut potentiellement abriter une vingtaine de bombes nucléaires (B-61) dont le potentiel destructeur est de 200 fois celui de la bombe qui a tué sur le coup 120.000 civils innocents à Hiroshima. Les pilotes belges entraînés pour transporter des bombes nucléaires pourraient mettre leur savoir-faire au service de causes bien plus utiles.

Des politiciens en faveur du désarmement nucléaire

En Belgique, de nombreuses voix, à la Chambre et au Sénat, se sont récemment élevées pour sortir de ce schéma défensif totalement dépassé. Parallèlement, quatre ministres d'Etat ont pris publiquement position en faveur d'un monde délivré de l'arme nucléaire : Jean-Luc Dehaene, Guy Verhofstadt, Willy Claes et Louis Michel. Notre Premier ministre, Yves Leterme a, pour sa part, plaidé pour mettre la présence des armes nucléaires américaines à l'agenda des négociations sur la révision du concept stratégique de l'OTAN.

La guerre froide est terminée

Ces signes avant-coureurs indiquent que les temps ont changé et que le système défensif imaginé du temps de la guerre froide doit aujourd'hui faire place à d'autres valeurs. Se détruire mutuellement ne doit plus être au cœur du dispositif. Nous avons bien d'autres défis à relever en commun pour sauvegarder la planète et préserver le bien-être - y compris économique - de ses habitants.

En réalité, 2010 pourrait bien être l'année où des progrès considérables sont marqués en matière de désarmement nucléaire. Plusieurs réunions importantes sont notamment attendues en avril et en mai prochains. C'est pourquoi Greenpeace demande aujourd'hui au ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere (Cd&V) d' imposer ce point de vue lors de la réunion de Tallin au mois d'avril. C'est là que les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'OTAN se retrouveront pour débattre du retrait et du démantèlement des armes américaines basées en Belgique et ailleurs en Europe.

Pour appuyer cette demande, Greenpeace participera au rassemblement prévu ce 3 avril dans le cadre de la manifestation Bomspotting.

Malgré les patrouilles militaires, une dizaine de militants de Greenpeace sont arrivés sur la piste de lancement.

Participez !

Rendez-vous ce samedi 3 avril à 11h au point de rencontre Sint-Jozefzaal, Pieter Breugellaan à Kleine Brogel. Vous pouvez également prendre un bus Bomspotting près de chez vous

Georges1991 dit:

Je voudrais tous de même noter que, le F16 qui sont prévu a transporter la bombe "B61" sont des F16 de types "Block 30" ...

Posté 19 mai, 2010 à 17:50 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).