Actions à Charleroi, Bruxelles et Gand pour bannir les ampoules à incandescence

Actualité - 15 septembre, 2007
Des volontaires de Greenpeace se sont glissés aujourd'hui dans les rayons du Carrefour, Colruyt, Delhaize, Brico et Gamma. Ils ont collé des étiquettes portant la mention 'Nuit gravement au climat' sur les ampoules classiques et les ont retirées des rayons. D’autres volontaires ont approché les consommateurs pour les sensibiliser à la nécessité de faire évoluer le marché de l’éclairage vers plus d’efficacité énergétique.

Action 'Changez d'apoule' chez Carrefour à Gosselies contre les ampoules energivores

Pourlutter efficacement contre les changements climatiques, il estnécessaire de réduire de moitié les émissionsplanétaires de gaz à effet de serre et ce, d'ici 2050.Lesampoules 'classiques' sont toutsauf économes. 95% de l'électricité consomméeest transformée en chaleur, seuls les 5% restants sonttransformés en lumière.

Lesecteur de la grande distribution peut véritablement jouer unrôle pilote en matière d'efficacité énergétique.En Grande-Bretagne, l'enseigne Currys n'a pas attendu l'entréeen vigueur de la législation pour retirer les ampoules àincandescence de son assortiment. Nous avons pris la températureauprès de Carrefour, Colruyt, Delhaize, Brico, Gamma et Hubo.Sont-ils prêts à retirer les ampoules classiques deleurs rayons dans le courant de cette année? Ils ne nient pasl'importance de l'enjeu climatique mais ne semblent pas prêts àbannir les ampoules nuisant à l'environnement. Pour cela Greenpeace mène action chez ces magasins aujourd'hui pour augmenter la pression.

Pour plus d'info sur cette campagne, surfez sur www.changezdampoule.be