Un Nobel pour Al Gore et le GIEC, du boulot pour les responsables politiques !

Actualité - 12 octobre, 2007
Greenpeace salue le prix prestigieux attribué à l’ancien vice-président des Etats-Unis et aux experts internationaux du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat).

Al Gore

Chacunà leur manière, ils ont contribué àaffirmer l'urgence climatique. En publiant des rapportsscientifiques rigoureux, le GIEC abalayé les derniers doutes quant à la réalitédes changements climatiques.Al Gore s'est mis à la tâche dans un pays où ilétait de bon ton d'ignorer le problème.

L'attributionde ce prix Nobel de la paix à un politicien devrait inciter lesresponsables politiques belges- et bien sûr du mondeentier - à œuvrer concrètement pour le climat. Et les occasions ne manquent pas! En Belgique, la formation du nouveau gouvernement fédéral belge devrait offrir des possibilités mais ne semble pas toujours évoluer dans le bon sens. Lisez à ce propos notre communiqué de presse. A l'échelon international, les hauts responsables politiques se retrouveront en décembre à Bali, pour discuter de l'après Kyoto. Des engagements fermes doivent être pris pour cette période qui suit 2012.

Quantà nous, nous pouvons apporter, nous aussi notre pierre àl'édifice en adaptant nos comportements et nos achats. Deuxpropositions concrètes vous attendent sur ce site :

Changezd'ampoule

Optezpour de l'électricité verte