Greenpeace plaide pour une réforme de la mobilité depuis le congrès du MR

Actualité - 30 mai, 2009
C'est à Verviers que le MR a réuni ses forces pour une présentation électorale. Greenpeace qui a sondé les intentions des partis politiques en matière de climat et de mobilité se devait d'être de la partie... Le coup de sonde réalisé fin mars a mis en évidence l'incohérence politique suivante : PS, MR et CDH affichent un certain volontarisme par rapport aux objectifs internationaux de réduction des gaz à effet de serre (GES) et s'opposent à l'élargissement du ring de Bruxelles. En Wallonie par contre, ils veulent construire de nouvelles autoroutes.

Greenpeace plaide pour une réforme de la mobilité depuis le congrès du MR !

Le MR semble ainsi être le dernier parti à s'accrocher - envers et contre tout - au projet de la liaison autoroutière Cerexhe-Heuseux-Beaufays en région liègeoise. Le CdH se retranche derrière l'avis attendu de l'Union européenne en matière d'incidence environnementale. Et le PS s'aménage une porte de sortie budgétaire : OK pour CHB si le budget y est et permet aussi de couvrir les frais de réfection des routes en Wallonie ! Pour Greenpeace, ce projet tient du non sens. Le réaliser revient à détruire un espace naturel d'une grande valeur écologique et priver la région d'une manne financière conséquente (la facture de CHB tourne au bas mot autour du demi-milliard d'euros) qui pourrait servir à financer des mesures alternatives au tout à la voiture.

Didier Reynders a accueilli Greenpeace en réaffirmant l'attachement de son parti au projet climaticide de la liaison autoroutière CHB.

Cliquez ici pour connaître les intentions des partis politiques en matière de climat et de mobilité.