Pour une production électrique propre

Actualité - 4 août, 2005
Saviez-vous que 11% de notre électricité est fabriquée au départ d'un combustible particulièrement polluant? Sept centrales au charbon (4 en Flandre, 3 en Wallonie) sont en effet toujours en service dans notre pays. En 2001, elles ont rejetté dans l'atmosphère la bagatelle de 12,8 millions de tonnes de CO2 . Un chiffre qu'il est opportun de comparer aux 11 millions de tonnes de CO2 que la Belgique s'est annuellement engagée de réduire dans le cadre du Protocole de Kyoto (1er round d'efforts à fournir par les pays industriels concernés par cet accord international).

Des militants de Greenpeace ont investi ce 11 juillet 2005 le site de la centrale au charbon d’Amercoeur (Charleroi) . Ils ont interrompu l’approvisionnement en charbon de cette centrale polluante et déployé plusieurs banderoles rappelant que « le charbon mine le climat ».

Pour dénoncer cette situation absurde, Greenpeace a investi cesdernières semaines, les centrales de Mol et de Amercoeur(Roux/Charleroi). Des militants bien décidés à rappeler l'importancedes changements climatiques ont bloqué l'approvisionnement en charbonde ces infrastructures qui, construites dans les années 1960, auraientdéjà dû fermer leurs portes. Certaines de ces centrales sont appelléesà produire de l'électricité au départ d'autres combustibles comme desnoyaux d'olive par exemple. Cette piste peut paraître aprioriséduisante mais à y regarder de plus près, c'est une aberration deplus. Ces centrales ont un rendement tournant autour des 40% . PourGreenpeace, la piste de la biomasse est certainement à exploiter maisdans des centrales modernes et performantes. Les militants deGreenpeace se sont également adressés à Marc Verwilghen, ministrefédéral de l'Energie et à Electrabel. Sans toutefois obtenir de réponseconstructive…

Bien sûr, le mieux, c'est encore d'éviter de consommer de l'électricitéproduite au détriment de l'environnement. Outre, le charbon, le 'gros'de notre production électrique provient de l'industrie nucléaire quin'a toujours pas résolu l'épineux problème de ses déchets hautementradioactifs. Efficacité énergétique et économies d'énergie ont toujoursété négligées en Belgique. C'est pourtant une mine d'or. En chassant legaspi dans nos foyers, nos bureaux et nos bâtiments publics ouadministratifs, nous pouvons tranquillement fermer nos vieillescentrales polluantes. Greenpeace a confié à au bureau e-ster larédaction d'un rapport sur le potentiel - à très court terme - del'efficacité énergétique en Belgique. Et la conclusion de cetteétude  est éloquente: en un laps de temps aussi court laconsommation électrique de 2,3 millions de ménages peut évitée.

Le jeu en vaut la chandelle! Surtout quand on sait qu'il s'agit parexemple d'appliquer une vigilance accrue quant à la fonction stand byde nos appareils électriques. Un conseil? Utilisez des prises muniesd'un interrupteur, vous aurez ainsi la certitude de faire quelque chosepour l'environnement et pour votre portefeuille!