Si Electrabel s'offre une centrale au charbon aux Pays-Bas, c'est le climat qui paiera la facture!

Actualité - 20 décembre, 2007
Greenpeace est intervenue dans la journée du 20 décembre 2007 à Rotterdam (Pays-Bas). Quatre militants ont descendu une bannière le long de la façade de l'Hôtel de Ville pendant que se déroulait le conseil municipal. Objectif de la manoeuvre? Clamer haut et fort que l'intention d'Electrabel de construire une centrale au charbon, chez nos voisins du Nord, va à l'encontre du plus élémentaire bon sens.

Quatre militants de Greenpeace déploient une banderole sur la façade de l'Hôtel de Ville pendant que s'y déroule le conseil municipal.

Cette technologie d'un autre âge est une véritable aberration en cette période de lutte contre les changements climatiques. Electrabel tente de persuader les responsables politiques de son intention de construire une centrale performante. Or, pour parler d'efficacité en matière d'énergie, ce qu'il convient de faire, c'est par exemple d'envisager une unité de cogénération (production combinée de chaleur et d'électricité).