La Wallonie montre l’exemple ! La législation wallonne qui proscrit l’utilisation du glyphosate par des particuliers entre en vigueur aujourd’hui.



Mardi, le ministre de l’Environnement Carlo Di Antonio a rendu visite à un magasin Oh! Green pour y retirer des rayons tous les produits contenant du glyphosate, comme dans tous les magasins de la chaîne. Une loi similaire est en vigueur depuis un certain temps à Bruxelles, mais la Flandre et le fédéral attendent encore une initiative législative concrète des ministres Schauvliege et Borsus.

Le ministre Borsus travaille à une interdiction plus complète de la vente de pesticides aux particuliers, qui s’étendrait également aux néonicotinoïdes nocifs pour les abeilles. Ce serait une excellente nouvelle, et nous espérons que le ministre fera diligence.

En effet, nous sommes maintenant face à une situation absurde où les magasins de bricolage et de jardinage vendent des produits que leurs clients ne sont plus autorisés à utiliser. De plus, les conseils sur les pesticides dispensés par la plupart de ces magasins sont affligeants. Cette situation est également mise en lumière dans une étude réalisée par Test-Achats. Que Brico ressorte comme la pire chaîne de magasins n’étonnera personne. Nos clients mystères l’avaient déjà montré en avril.

A l'UE de prendre une décision

Tout cela ne doit pas nous faire oublier que l’UE doit également prendre une décision cruciale dans les six prochains mois. C’est en effet à l’échelon européen que sera prise la décision relative à une nouvelle licence pour le glyphosate, et cette décision ne portera pas uniquement sur l’usage privé. Le secteur agricole est le principal consommateur de glyphosate, et ce dernier se retrouve partout, y compris dans notre pain quotidien.

La question clé est de savoir si l’UE va céder à la pression du secteur agrochimique. La proposition de la Commission européenne de prolonger de 10 ans la licence du glyphosate est inacceptable. Cette position n’est toutefois guère surprenante, puisque les recommandations des agences européennes concernées sont fortement influencées par des sociétés comme Monsanto.

Agissez contre le glyphosate

Espérons que nos ministres ne soutiennent pas la proposition de la Commission et écoutent plutôt la voix des 800.000 citoyens qui se sont déjà prononcés pour une interdiction du glyphosate. Avez-vous signé l’initiative citoyenne européenne contre le glyphosate ?

De bonnes nouvelles pour ceux qui veulent consommer intelligemment : 30 jardineries en Wallonie s’engagent en faveur des alternatives aux pesticides. Peut-être y en a-t-il une dans votre quartier ?