Durant une semaine, à l’appel de la plateforme TTIP Game Over, qui offre de mettre en place des actions de désobéissance civile contre les traités toxiques, des centaines d’activistes ont perturbé les négociations du TTIP afin de faire entendre la voix des citoyens.

Les TTIP Game Over sont un appel à tous les citoyens qui le désirent de se mobiliser afin de mener des actions contre le TTIP et le CETA. La semaine dernière, l’appel a été largement entendu : des dizaines de collectifs ont menés des actions tout au long des négociations qui se déroulaient dans le quartier européen de Bruxelles.

Des actions tous les jours

C’est le collectif « C’est pas nous, c’est eux » qui a lancé les festivités durant la nuit de dimanche à lundi en piratant l’écran de publicité de Coca-Cola situé sur la place De Brouckère, à Bruxelles, en le remplaçant par des messages appelant à la fin du TTIP. Quelques heures plus tard, le collectif de l’”Ensemble Zoologique de Libération de la Nature” a lancé ses animaux à la recherche du lieu des négociations.  

 

Mardi, à peine remis de leur visite animale, les négociateurs ont dû boucher leurs oreilles afin de ne pas entendre la très bruyante action « Make some Noise ». Une casserolade, où des centaines de militants ont amenés tout ce qui faisait du bruit afin…de se faire entendre. Objectif réussi.


Les  Amis de la Terre ont pris le relais mercredi. Postés à côté du lieu des négociations (le centre Albert Borschette), ils invitaient tous les automobilistes à klaxonner contre le TTIP. Au vu du nombre de klaxons, il est clair que l’opposition à ces traités est grande au sein de la population.

 

Une centaine d’activistes y sont tellement opposés qu’ils se sont enchaînés aux portes le jeudi. Alors que la police tentait de les déloger, une centaine de cyclistes les ont rejoints afin de bloquer les rues avoisinantes. Finalement les négociateurs ont tout de même pu rentrer après quelques heures, mais non sans être marqué par la troisième action de la journée. Chaque négociateur étant accueilli avec une volée de confettis et de paillettes, même à l’intérieur du bâtiment. Ils ne pouvaient nier la présence des activistes.

Enfin, vendredi, pour terminer la semaine en beauté, un lobby tour était organisé pour toute personne intéressée de découvrir le pouvoir des groupes de pressions à Bruxelles et leur (trop) grande influence sur le TTIP.

Ce n’est que le début !

Ce qu’il faut retenir de cette semaine, après cette liste non exhaustive des activités qui se sont déroulées : c’est que la mobilisation grandit ! Les citoyens ne se contentent plus de manifester, ils vont un pas plus loin car c’est nécessaire ! John Kerry a encore affirmé récemment que le TTIP pourrait voir le jour afin la fin du mandat d’Obama. Les multinationales et la Commission européenne jouent avec la démocratie en feignant de ne pas voir ni entendre les citoyens. Les TTIP Game Over jouent donc aussi. Mais avec leurs règles ! Et c’est loin d’être terminé...