Greenpeace réclame l'arrêt du nucléaire et des investissements dans les sources d'énergies renouvelables

Publication - 29 avril, 2004
Greenpeace déplore qu'Electrabel ait investi dans le remplacement de deux générateurs de vapeur à la centrale nucléaire de Doel. Greenpeace considère non seulement que la production d'électricité nucléaire est un risque inacceptable pour la population et l'environnement, mais également que le réacteur de Doel 2 - où les générateurs sont en passe d'être remplacés - doit être fermé. Vu que la durée de fonctionnement du réacteur sera dépassée l'an prochain, cette fermeture doit être immédiate, et pas dans dix années supplémentaires comme le prévoit la loi de sortie du nucléaire. Greenpeace invite fermement Electrabel et le gouvernement fédéral à rendre possible des investissements à grande échelle dans l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Celles-ci sont non seulement plus sûres et meilleures pour l'environnement, leur rendement est également plus élevé et elles procurent plus d'emplois.

Download document

Num. pages: 7