Mobilisez-vous le 3 décembreGalerieActuEnjeuxDurban

 

Durban : qui sont les Pierreafeu du climat ?

10.000 kilomètres séparent Bruxelles de Durban où se déroulera la conférence annuelle pour le climat. Une fameuse distance mais des préoccupations similaires. A Bruxelles comme à Durban, nous serons sur le pont pour éviter l'emballement climatique. Nos experts seront à Durban où nos ministres les rejoindront, le 6 décembre. Avant qu'ils n'arrivent, nous nous rassembleront à l'initiative de la Coalition Climat. Le samedi 3 décembre, il faudra venir pousser nos dirigeants dans la bonne direction et exiger d'eux que Durban soit le sommet de tous et pas des pollueurs ! Toutes les infos utiles se trouvent sur ces pages. Vous y trouverez un aperçu des enjeux de la conférence climatique et toutes les infos pratiques pour la mobilisation du 3 décembre.

Nombreux sont encore les décideurs politiques qui en termes de politique climatique, sont toujours restés à l'âge de la pierre. Nous en avons épinglé quatre.

Hu Jintao - Président chinois

Malgré une transition marquée vers le renouvelable, le plus gros émetteur de gaz à effet de serre au monde continue parallèlement de nourrir sa folle croissance avec des nouvelles centrales au charbon. La Chine devra donc accepter certaines concessions et revoir son modèle de croissance. Mais n'oublions pas que les émissions de chaque Chinois demeurent deux fois moins importantes que celles d'un Belge et cela sans tenir compte du fait que la plupart de nos biens de consommation sont produits en Chine. En outre, le réchauffement climatique que nous observons aujourd'hui est le produit de décennies d’émissions de CO2 principalement dans les pays occidentaux alors que la Chine ne s'est mise à émettre massivement ce gaz qu'il y a quelques années.

Herman Van Rompuy - Président du Conseil européen

L'Union européenne demeure un acteur clé des négociations climatiques. Mais pour jouer le rôle de leader qu'elle prétend assumer, elle doit absolument diminuer ses émissions de CO2 de 30% (d'ici 2020 – année de référence : 1990) en interne et participer au financement de la transition de pays les plus pauvres vers une économie verte. A Durban, elle devra aussi préserver le protocole de Kyoto le temps qu'un nouvel accord climatique qui le remplace voit le jour.

Barack Obama - Président américain

Les États-unis sont toujours le deuxième émetteur de CO2 de la planète, mais leurs émissions par habitant sont de loin parmi les plus importantes au monde. Malgré certaines initiatives prises principalement au niveau des Etats, leur modèle repose toujours sur une surconsommation d'énergies fossiles (du pétrole et du charbon principalement). Les espoirs suscités par l'arrivée d'Obama à la maison blanche ont jusqu'ici été déçus. Un accord climatique ne pourra pas exister sans les États-Unis mais un blocage de leur part ne peut servir de prétexte pour ne pas assumer nos responsabilités.

Kris Peeters - Ministre-Président flamand

 

La Belgique soutiendra-t-elle un objectif climatique européen de -30% d'émissions de CO2 en 2020 ? La parole est à la Flandre et à son Ministre-Président... Pour rappel, soutenir un objectif de réduction de gaz à effet de serre ambitieux ouvre la porte à l'économie verte et à pas mal d'emplois.