« L’avenir énergétique est un problème de gosse ! »

1 commentaire
Actualité - 1 avril, 2014
« Printemps Grandeur Nature 2014 », c’est parti ! Samedi, nous étions à Cul-des-Sarts (Couvin). Bernard Delville nous y a rejoints pour évoquer, au micro d’Adrien Joveneau, l’éolienne des enfants. Pour lui, il est essentiel que les citoyens soient acteurs sur le plan énergétique.

« Il y a une énergie dans les campagnes par rapport à l’avenir du monde qui est assez intéressante à saisir », glissait le sommelier Eric Boschman, en visite à Cul-des-Sarts samedi dernier pour le lancement de « Printemps Grandeur Nature ». L’opération de la RTBF avait en effet choisi le sud du Hainaut pour ouvrir les festivités, accompagnées par un superbe soleil dès les premières heures de cette journée « 100% environnement local ».

Et il y en avait pour tous les goûts : aménagement d’un ruisseau, sentier éco-pédagogique, construction de nichoirs, réserve naturelle, plantation de haie mellifère… Sans oublier la touche Greenpeace bien sûr ! Comme prévu, nous étions fidèles au rendez-vous pour sensibiliser le grand public à l’importance de prendre part à la transition énergétique. Une « révolution » indispensable, qui passe par une consommation plus rationnelle et efficace de l’énergie mais aussi par les énergies renouvelables.

Bon nombre de citoyens ont déjà saisi cet enjeu essentiel à bras-le-corps, démontrant que cette fameuse transition énergétique, trop souvent absente des débats politiques, est tout à fait possible et accessible. Que ce soit à Couvin, Herve, Enghien, Waremme ou Libramont, un citoyen sera à nos côtés pour publiquement évoquer son engagement en faveur d’un futur énergétique renouvelable. Car, plus que jamais, la transition énergétique permet au grand public de se réapproprier la question de l’énergie, comme on le constate en Allemagne, où 46% des projets renouvelables sont entre les mains des citoyens et des agriculteurs (les quatre plus grandes compagnies énergétiques, elles, n'en détiennent que 4,9%).

Aux commandes de leur outil de production d’énergie

Cette fois, c’est Bernard Delville, le père fondateur de l’éolienne des enfants, située à Mesnil-Eglise (Houyet) qui était avec nous à Cul-des-Sarts. Adrien Joveneau, l’animateur radio de Vivacité, n’a pas perdu une miette du récit de cet ingénieur de formation bourré d’énergie et qui, à 65 ans, n’est jamais à court d’idées… renouvelables bien sûr !

« L’éolienne des enfants est une éolienne de 800 KW, qui a coûté 1 000 000€. 900 enfants ont rassemblé les 200 000€ de capital de départ et aujourd’hui, tout est payé », expliquait Bernard Delville. « Ce qui m’intéresse dans ce projet, c’est que les enfants, qui sont les adultes de demain, soient aux commandes d’outil de production de leur propre énergie. Les parents comprennent-ils ? Je pense que les grands-parents, par exemple, comprennent la démarche tandis que les parents, eux, ne sont peut-être pas assez préoccupés par cette question énergétique. Ils doivent revenir aux fondamentaux. L’avenir énergétique est un problème de gosses ! Je veux que les parents en prennent conscience. »

Et quand on demande à Bernard Delville pourquoi, selon lui, il est indispensable de travailler tous ensemble à un futur énergétique renouvelable en Belgique, sa réponse ne se fait guère attendre… «Car on parle ici de ressources gratuites! Le vent et le soleil appartiennent à tout le monde, il n’y a donc aucune raison qu’un promoteur se les approprie et que le citoyen n’en retire aucun bénéfice. Nous devons être acteurs de l’utilisation de ces ressources, c’est tout à fait essentiel.»

Approvisionner le citoyen à un prix stable

Et le prix ? Inlassablement, cette notion revient sur la table lorsqu’on aborde la question du renouvelable. Mais qui dit « énergie verte » ne dit pas forcément « hors de prix ». Certains fournisseurs « 100% vert » figurent d’ailleurs parmi les moins chers du marché. Sans oublier que plusieurs achats groupés donnent accès à une couverte « 100% verte » à un prix tout à fait concurrentiel.

« Ce qu’on demande, c’est une conciliation entre les pouvoirs publics, privés et les citoyens. Ce qui préoccupe le citoyen, c’est son portefeuille ! Il faut donc lui assurer un approvisionnement énergétique à un prix stable », concluait Bernard Delville, avant de reprendre la route vers Houyet.

Quant à nous, c’est la ville de Herve qui nous attend ce samedi. Notez d’ores et déjà le rendez-vous et venez nous rendre visite ! Que ce soit pour poser des questions sur les énergies renouvelables, tester notre vélo symbolisant l’efficacité énergétique ou encore pour prendre part à notre concours ! M. Renouvelables sera à nouveau de la fête alors, n’oubliez pas de tenter votre chance et peut-être vous envolerez-vous en montgolfière le 1er mai…

Pour revoir l’émission TV consacrée à « Printemps Grandeur Nature » à Couvin : http://www.rtbf.be/video/detail_printemps-grandeur-nature-a-couvin?id=1907130

Pour écouter le podcast de l’émission radio :
http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1906889&channel=vivacite


(Non-inscrit ) Eric dit:

Bonjour,

Je me permets de vous proposer un lien vers une vidéo que nous avons réalisée avec les ados coopérateurs de ...

Posté 3 avril, 2014 à 20:07 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).