Des doutes quant au « come-back » de Shell

Poster un commentaire
Actualité - 24 janvier, 2014
La nouvelle devrait faire l’effet d’une douche froide pour Shell qui envisage, cet été, de reprendre ses opérations de forage pétrolier devant la côte de l’Alaska : une cour d’appel aux Etats-Unis vient en effet de statuer que le gouvernement a agi illégalement il y a six ans, en ouvrant la région à l’exploitation.

MISE A JOUR 30 janvier 2014

Shell n’ira pas en Alaska cette année. C’est ce que vient de révéler ce géant du pétrole. Cette décision fait suite à une sentence d’un juge américain selon laquelle le gouvernement n’a jamais donné son feu vert à Shell pour qu’il procède à des forages pétroliers dans cette région fragile.

Pendant longtemps, des communautés locales en Alaska se sont opposées aux projets de Shell d’exploiter cette région encore préservée. L’un des mérites de notre campagne, c’est d’avoir fait en sorte que les activités de Shell dans la région du pôle Nord sont désormais analysées de près.

Pour comprendre la décision de la cour d’appel, il faut remonter à 2008, année où une sorte de grande bourse, appelée Lease Sale 193, a été organisée par le gouvernement américain pour vendre des blocs de concession dans la mer des Tchouktches. Shell avait alors déboursé 2,1 milliards de dollars.

Des groupes autochtones s’étaient opposés à cette vente : cette dernière n’aurait jamais dû avoir lieu, compte tenu du fait que le gouvernement fédéral n’avait pas tenu compte de la réelle ampleur du projet et des risques qu’il comportait.

Que signifiera ce verdict pour Shell ? La réponse n’est pas encore claire et l’affaire a été renvoyée vers un juge à Anchorage, la principale ville en Alaska.

Début 2013, le géant du pétrole s’était vu contraint de geler ses projets de forage dans la région, à la suite d’une série de contretemps. Cet été, il envisage un « come-back » mais celui-ci pourrait bien prendre du retard en raison du jugement.

Cinq millions de personnes de par le monde ont déjà demandé à ce que la région inhabitée autour du pôle Nord devienne un patrimoine mondial. Et vous ?

Aidez-nous à protéger le pôle Nord.

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).