Elio cèdera-t-il à la mafia du nucléaire?

Actualité - 26 juin, 2012
La Belgique est à la croisée des chemins énergétiques. La loi de sortie du nucléaire sera-t-elle respectée ? Les investisseurs n'attendent qu'une chose pour s'orienter vers les énergies renouvelables : un cadre clair pour leurs investissements.

Prolonger la durée de vie des centrales nucléaires revient à prendre un risque inconsidéré pour notre sécurité. C'est aussi une manière de maintenir le marché de l'électricité sous le joug de GDF Suez Electrabel. Mais, c'est aussi risquer de manquer le train des énergies vertes et financièrement accessibles. 

Greenpeace invite le Premier ministre Di Rupo et le PS à respecter sans ambiguïté la loi de sortie du nucléaire telle que prévue dans l’accord du gouvernement. Nos décideurs politiques doivent prendre leurs responsabilités et opter pour un futur énergétique durable et sûr. Pour Greenpeace, il est temps qu’Electrabel cesse de prendre le marché de l’énergie en otage et de faire chanter nos décideurs politiques.

Consultez nos pages spéciales.

Dans son document “Le vrai visage d’Electrabel”, Greenpeace épingle quelques travers d’Electrabel : GDF Suez Electrabel se façonne volontiers une image verte mais en réalité, ses pratiques sont proches de celles de la mafia.

Visionnez notre clip et transférez-le sur Facebook et Twitter !