G-Star « détoxe » à son tour

1 commentaire
Actualité - 31 janvier, 2013
Bonne nouvelle chez nos voisins du Nord : G-Star RAW promet d'éliminer l'emploi de substances chimiques toxiques pour la fabrication de ses vêtements. La marque néerlandaise rejoint ainsi la campagne Detox de Greenpeace et prouve qu'une mode non toxique, c'est possible !



Aux Pays-Bas en particulier, des milliers de fashionistas, consommateurs et blogueurs ont contribué à ce succès en se servant de Facebook pour exiger de G-Star qu'elle assainisse sa ligne de production. C'est désormais chose faite. G-Star promet même d'éliminer, avant fin 2013, les trois substances chimiques les plus toxiques de sa chaîne de production.

Cet engagement à très court terme signifie que la contamination de l'eau engendrée par les usines de G-Star en Chine et au Bangladesh devrait diminuer dès cette année. G-Star promet par ailleurs que ses usines rendront publique toute donnée relative aux substances toxiques qu'elles déversent. Au bout du compte, il est important que l'ensemble des usines textiles dans les pays en développement fassent preuve d'une même transparence et communiquent leurs données relatives aux eaux usées rejetées. Pour ce faire, les autorités ont un rôle important à jouer.

Le compteur est sur 15

Le compteur affiche déjà 15 entreprises. Durant le seul mois de janvier, Victoria’s Secret, Benetton et Uniqlo, la principale marque de vêtement au Japon, ont dit OUI à une mode non toxique. Levi’s, Esprit, Mango, Zara, M&S, H&M, C&A, Li-Ning, Puma, Nike et Adidas ont pris un engagement similaire il y a quelque temps déjà.

(Non-inscrit ) Tho dit:

Bravo a G-Star de faire un pas pour notre magnifique planète

Posté 9 février, 2013 à 11:16 Signaler un abus Répondre

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).