Le FSC se désolidarise d’un destructeur des forêts

Poster un commentaire
Actualité - 24 mai, 2013
Greenpeace salue la décision que le FSC (the Forest Stewardship Council) vient de prendre à l’encontre du groupe Danzer. Cette décision signifie que Danzer perd sa certification FSC partout dans le monde.

Greenpeace n’est pas étrangère à cette décision puisqu’elle avait insisté pour que le FSC prenne ses responsabilités en 2011 déjà. Des sévères violations des droits de l’homme en RDC étaient alors au cœur du débat. Un observateur indépendant avait pu démontrer que cette compagnie suisse-allemande abattait des arbres illégalement tout en arborant un label FSC.

Chaos dans le secteur forestier congolais, le FSC sauve sa réputation

Les entreprises avec lesquelles le FSC s’associe doivent respecter un certain nombre de critères minimaux. Ce règlement devrait prévoir l’exclusion de compagnies forestières contribuant à la déforestation ou impliquées dans des violations des droits humains ou la destruction de zones à haute valeur de conservation ou encore, ayant recours à des organismes génétiquement modifiés.

En rompant les ponts avec le groupe Danzer, le FSC a pris la bonne option pour maintenir sa réputation et renforcer son fonctionnement. Malgré tout, rien n’indique que les populations lésées au Congo retrouveront leurs droits. Pour rappel, la plainte en 2011 portait sur des faits particulièrement lourds. Il serait entre autres question de viols et de blessures ayant entraîné la mort… Et ce, outre les habituelles duperies de l'industrie à l'égard des populations locales, généralement mal informées de leurs droits dans les provinces forestières éloignées de Kinshasa...

La fréquence de ce type de conflits dans un pays forestier comme la RDC invite à la prudence quant à l’existence d’une certification dans les conditions de contrôle que l’on y rencontre actuellement. Des violations des droits de l’homme y sont malheureusement régulièrement déplorées. Greenpeace a décrit, dans un rapport récent, l’état de chaos qui y règne toujours dans le secteur forestier.

Quant à Danzer, la perte de sa certification ne doit pas suffire. La société doit être tenue responsable pour les erreurs du passé.

Thèmes
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).