Les ours polaires ne décolèrent pas au Salon de l'Auto

Poster un commentaire
Actualité - 12 janvier, 2012
Quelle image inattendue que celle d'une bande d'ours polaires inspectant les VW dernier cri au Salon de l'Auto. VW a beau être le plus grand constructeur automobile en Europe, il est loin de remporter la palme en matière d'environnement. En s'opposant aux législations européennes visant à imposer des normes CO2 strictes, VW stimule la demande en pétrole et menace l'Arctique.

L'image verte de VW vient de prendre un coup avec l'action menée ce matin au plateau du Heysel à Bruxelles où se tient le traditionnel Salon de l'Auto. Pour mieux comprendre ce qui cloche avec cette image, consultez le minisite.

Vert en façade...

Un exemple ? Certaines versions de la Coccinelle 2012 consomment plus que le modèle original de 1938 ! Un comble pour un soi-disant champion des véhicules propres. Mais c'est plus qu'un problème d'image.

« Pour éviter l'absurdité d'une nouvelle ruée vers l'or noir en Arctique, il faut rendre nos véhicules plus sobres, commente Arnaud Collignon, de la campagne Climat.  Avec la hausse des prix de l'essence ou du diesel, les consommateurs ont tout à gagner à disposer de véhicules moins énergivores. »
Et le climat y gagnerait aussi.

Si VW essaie de se forger une image 'verte', ce constructeur automobile garde le pied sur le frein là où il faudrait mettre les gaz, c'est-à-dire réduire notre consommation et par ricochet les émissions de CO2 de nos véhicules.

Pourquoi VW ?  

Depuis le lancement de notre parodie sur le clip “Star Wars” de Volkwagen, nous avons maintenu la pression sur le constructeur allemand partout dans le monde.

L'action menée au Salon de l'Auto de Bruxelles s'inscrit dans cette veine. Des ours polaires ont ainsi « animé » le stand VW. Pourquoi sont-ils en colère ? Des compagnies pétrolières comme Shell et BP – appâtées par le coût élevé du pétrole et la rentabilité de son exploitation – envisagent sérieusement l'exploitation des dernières réserves pétrolières même si elles se trouvent dans les coins les plus reculés de la planète. Leurs revendications ? VW doit devenir le constructeur soucieux de l'environnement qu'il prétend être.

Pour ce faire, VW doit cesser son lobbying contre-productif visant à affaiblir les législations progressistes que l'Union européenne tente de mettre sur pied en matière de normes de CO2. VW doit aussi améliorer sérieusement l'efficacité de l'ensemble de ses modèles.

Où VW devrait-il mettre les gaz ?

En Belgique, la marque de voiture la plus vendue, c'est VW. Mais, il n'y a pas que dans notre pays que l'hégémonie de VW se fait sentir. Le constructeur allemand ambitionne de rafler le leadership mondial. Pour l'instant, VW utilise sa position dominante sur les marchés pour contrer des législations européennes visant à imposer des normes plus strictes en matière de C02.

Un constructeur automobile vraiment 'vert' devrait mettre tout en oeuvre pour stimuler l'émergence de cette législation. C'est par ce biais que nous allons pouvoir sortir de notre dépendance.

–  Pour en savoir plus, lisez  notre document
–  Devenez vous aussi un Jedi et rejoignez la rébellion
–  Six mythes entretenus par les constructeurs automobiles

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).