Politique Commune des Pêches : un engagement pour les océans !

1 commentaire
Actualité - 31 mai, 2013
L’Union européenne s’est, enfin, accordée sur une solution réalisable pour la réforme de la pêche permettant de reconstituer les stocks de poisson et de soutenir la pêche durable.

Au terme de presque deux ans de négociations, l’Union européenne vient de marquer une avancée significative vers un accord final sur la réforme de la pêche. En effet, à l’issue d’une longue nuit de pourparlers, le ministre irlandais de la Pêche, Simon Coveney, qui représente le Conseil des ministres européens, et la négociatrice du Parlement européen, Ulrike Rodust, ont annoncé qu’un compromis a été dégagé sur les points essentiels de la réforme. Voir le communiqué du parlement européen.

La responsable Greenpeace pour la politique de la pêche européenne, Saskia Richartz, commente le résultat de cette réunion : « Depuis des décennies, l’histoire de la pêche en Europe est celle d’un déclin, dû à une surexploitation grave des stocks de poisson et à l’éviction des entreprises de pêche de taille modeste par une minorité de barons de la pêche opportunistes. L’accord qui vient d’être atteint est une bonne nouvelle, même si nous déplorons que les ministres s’opposent à une date butoir pour la reconstitution des stocks de poisson. Pour la première fois, l’UE reconnaît la valeur des petits pêcheurs en soulignant la nécessité d’appliquer des critères sociaux et environnementaux pour l’attribution des quotas de pêche. »

Sur la voie de la restauration de la santé des océans

Le compromis né entre le Parlement européen et le Conseil établit l’obligation de mettre un terme à la surpêche d’ici 2015 pour la plupart des espèces, mais autorise un délai supplémentaire de cinq ans dans des cas exceptionnels où la réduction de la pêche pourrait « nuire gravement à la viabilité économique et sociale des flottes de pêche ». L’accord reprend également un engagement visant à reconstituer les stocks de poisson, tout en omettant de fixer une date butoir pour atteindre des niveaux de stocks durables. Fondamentalement, les nouvelles règles exigeront des gouvernements qu’ils éliminent la capacité de pêche excédentaire de leur flotte et qu’ils appliquent des critères sociaux et environnementaux transparents au moment d’attribuer des zones et des quotas de pêche. En outre, il sera à l’avenir interdit aux bateaux de l’UE de pratiquer la surpêche dans les eaux d’autres nations. La quantité de poisson pouvant être rejetée en mer sera également réduite.

Le compromis doit recevoir l’aval d’un comité de représentants permanents des États membres de l’UE et certains détails doivent encore être peaufinés. Il ne s’agit par ailleurs pas de l’acte final pour la réforme de la politique de la pêche européenne : un accord doit encore intervenir sur le nouveau cadre pour les subventions européennes à la pêche.

Dans la vidéo ci-dessous, Guy, pêcheur artisan à Sète, en France, raconte l'importance de la pêche à petite échelle.

Thèmes

Diatrima dit:

Guy, merci pour ce témoignage beau et touchant. Nous sommes beaucoup à espérer le retour d'une pêche traditionnelle et respect...

Posté 13 juin, 2013 à 14:15 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).