Tous les yeux se tournent à présent vers la présidence hongroise !

Poster un commentaire
Actualité - 5 janvier, 2011
La Belgique vient de passer le flambeau de la présidence européenne à la Hongrie. Un événement qui vaut toujours son pesant de cacahouètes, ces dernières étant rien moins que des perspectives d'améliorations dans des dossiers qui nous préoccupent au plus haut point. C'est pourquoi des militants de Greenpeace se sont mobilisés pour la première journée de travail de la présidence hongroise. Venus des 27 pays qui composent l'Union, ils ont formulé un avertissement tacite : la Hongrie est à présent sous le feu des projecteurs.

Le premier jour de la présidence de l'Union Européenne par la Hongrie, Greenpeace a exposé ses 10 demandes pour un "futur vert"

Les « observateurs » de Greenpeace se sont rassemblés ce 4 janvier devant le ministère des affaires étrangères de Budapest. C'est de là qu'ils ont déployés une banderole marquée du sigle : 'Europe is watching Hungary (NDLR : l'UE tient la Hongrie à l'oeil)'. Dix revendications ont ensuite été remises au secrétaire d'état aux affaires européennes, Enikő Győri. Le dossier 'Energie' sera proéminent à l'agenda de la présidence hongroise: sa tâche principale sera de concrétiser un accord de réduction des gaz à effet de serre de 30% d'ici 2020.

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).