UE et climat : la Belgique avance, la Pologne recule

Poster un commentaire
Actualité - 16 mars, 2012
Greenpeace salue la décision du gouvernement flamand favorable à l'adoption - d'ici 2020 - d'un objectif de réduction de gaz à effet de serre (GES) de moins 30%. La Flandre se rallie donc au point de vue défendu par les autres régions de notre pays : accepter de revoir à la hausse l'objectif européen. Malheureusement, le chemin à parcourir pour définir une politique UE ambitieuse reste semé d'embuches...

Le 9 mars dernier, lors d'un Conseil européen de l'Environnement, la Belgique s'est prononcée sans ambiguïté pour une réduction de GES de - 30%.  L'évolution favorable récemment observée dans le camp flamand est capitale pour déterminer la position de la Belgique au sein de l'Union européenne (UE). Des Etats membres influents comme l'Allemagne ou le Danemark (présidence européenne) partagent cette vision de notre avenir climatique mais le processus législatif semble aujourd'hui grippé.

kris peeters

Climat : salto arrière

La Pologne, a, en effet, grippé la machine en opposant un veto à toute velléité de renforcer l'objectif européen. L'objectif européen de moins 30 % est en réalité une étape vers un objectif à plus long terme (minimum – 80 % d'ici 2050). La Pologne cale actuellement sur cette vision.

"La Pologne conforte ainsi son image d'économie passéiste, conclut Joris den Blanken, chargé de mission Climat auprès de la cellule européenne de Greenpeace et tient tout l'avenir de la politique climatique européenne en otage. Il est urgent que l'UE se libère de l'emprise des combustibles fossiles. Notre dépendance au pétrole aggrave le réchauffement planétaire et freine la relance économique. "

C'est pourquoi Greenpeace demande à Angela Merkel, Helle Thorning-Schmidt (Danemark) et Nicolas Sarkozy de placer le climat à l'agenda du Sommet européen qui réunira les chefs d'Etat en juin prochain. Sans ambitions politiques claires, l'Europe risque de perdre son leadership en matière de lutte contre le réchauffement planétaire. A suivre...

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).