Agriculture durable pour le monde de demain

Actualité - 12 novembre, 2009
Que modèle agricole est capable de nourrir la population mondiale sans nuire à l’environnement? Donner une réponse à cette question, voilà la mission principale du Sommet mondial pour la sécurité alimentaire, qui aura lieu du 16 au 19 novembre à Rome. A cette occasion, Greenpeace publie le rapport "Agriculture at a Crossroads: Food for Survival", où elle trace les grandes lignes pour l’agriculture du futur.

Rapport "Agriculture at a Crossroads: food for survival"

Bien que la production agricole ait pratiquement triplé ces cinquante dernières années, l'agriculture industrielle n'est pas parvenue à éliminer la faim dans le monde. L'usage intensif des pesticides chimiques, des engrais artificiels et des organismes génétiquement modifiés (OGM) a entraîné des problèmes de santé, la pollution de l'environnement et une perte de biodiversité. L'agriculture industrielle n'est clairement pas une solution, elle risque même de mettre en danger la base écologique de notre alimentation.

C'est également la conclusion de l'International Assessment of Agricultural Knowledge, Science and Technology for Development (IAASTD). Plus de 400 scientifiques ont collaboré à cette évaluation globale de l'agriculture. Le rapport final a été approuvé par 58 pays et a conclu que le « business as usual » n'est pas une option dans l'agriculture. Selon l'IAASTD, il est grand temps de passer à des méthodes agricoles modernes écologiques, qui protègent la biodiversité et profitent aux communautés locales. Le rapport conclut également que les techniques comme la manipulation génétique n'offrent pas de solution pour la hausse des prix des aliments, la pauvreté, la perte de biodiversité et les changements climatiques.

Greenpeace insiste pour que les résultats de l'IAASTD soient utilisés comme point de départ pour réorienter la politique agricole nationale et internationale vers une agriculture durable sans OGM.

Consultez le rapport "Agriculture at a Crossroads : Food for Survival".