Un défilé de voitures sobres pour dénoncer les lenteurs de l'industrie automobile

Actualité - 7 septembre, 2008
C'est dans le quartier européen de Bruxelles que Greenpeace a organisé son défilé de voitures présentant des émissions de CO2 égales ou inférieures à 120 gr par kilomètre parcouru. Il n'a pas fallu chercher loin pour trouver une Opel Corsa 1.3 cdti (119 g/km) ou encore une Toyota Prius 1.5 VVT-i Hybrid (104 g/km). Ces voitures sont disponibles! Cependant, elles font toujours figure d'exception.

L'industrie automobile doit prendre ses responsabilités dans la lutte contre les changements climatiques. L'Union européenne doit lui imposer des normes de réduction contraignantes.

C'est dans le courant du mois de septembre que certains parlementaires européens seront appelés à voter des mesures imposant des normes contraignantes à l'industrie automobile. La législation actuellement sur la table des parlementaires est née de l'échec des accords volontaires entre l'Union européenne et l'industrie automobile. Autant dire que les constructeurs automobiles ne sont pas pris par surprise. Ils multiplient cependant les manoeuvres pour retarder encore le moment de proposer des voitures consommant moins et produisant moins de CO2. Une attitude difficilement explicable en ces temps de lutte contre les changements climatiques.

Le secteur 'Transport' est d'ailleurs un des seuls secteurs industriel à voir augmenter ses émissions de gaz à effet de serre. Greenpeace a tenu à rappeler aux parlementaires européens l'importance de leur vote, pour le climat mais aussi pour les automobilistes qui pourraient déjà disposer de voitures moins gloutonnes. Pour se faire, des volontaires ont appliqué une technique spécifique pour produire des 'clean graffiti'. Ils ont repéré des zones salies et ont nettoyé la saleté encrassée dans les murs avec un jet de vapeur pour y faire apparaître leurs slogans.