Espionnage par EDF : Greenpeace se constitue partie civile

Actualité - 31 mars, 2009
Suite aux révélations du site www.mediapart.fr faisant état de l'espionnage de militants de Greenpeace par EDF, Greenpeace a mandaté son avocat pour se constituer partie civile. Toute la lumière doit être faite sur ces pratiques d'un autre âge.

"EPR = DANGER" peint sur la tour Est de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire par des militants de Greenpeace.

« Greenpeace est une organisation écologiste, pacifiste et non-violente, s'indigne Pascal Husting, directeur général de Greenpeace France. Le fait qu'on nous traite comme des terroristes parce que nous osons remettre en cause le modèle énergétique français montre bien à quel point le nucléaire supporte mal la transparence et le débat démocratique ! »

Greenpeace condamne vivement les barbouzeries d'EDF et de ses officines privées et demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire. Il est pour cela essentiel que le travail des enquêteurs puisse continuer dans le calme, à l'écart de toute pression ou tentative de déstabilisation.