Fissures dans les réacteurs nucléaires: pas d'unanimité !

4 commentaires
Actualité - 16 août, 2012
Des régulateurs nucléaires de différents pays se sont rencontrés aujourd'hui à Bruxelles. Greenpeace s'inquiète du manque de clarté qu'ils ont fourni lorsqu'il s'agit d'évaluer le risque nucléaire.

« Le fait que des régulateurs de plusieurs pays évaluent de façon différente le risque nucléaire constitue un sérieux problème. Ils ne semblent pas non plus d'accord sur les mesures qui devraient être prises. Ceci prouve que les normes internationales en matière d'évaluation du risque nucléaire sont insuffisantes. Les pays ne devraient rien laisser au hasard lorsqu'il s'agit d'une question de sécurité publique. On ne peut clairement pas faire confiance à l'industrie nucléaire pour ce qui est de révéler des problèmes potentiellement très sérieux », a déclaré Rianne Teule, experte nucléaire à Greenpeace International.

Depuis que des fissures auraient été identifiées dans la cuve du réacteur de Doel-3, les régulateurs de différents pays ont des positions différentes quant à la présence de fissures dans d'autres réacteurs et leurs risques potentiels. Les régulateurs belges sont sceptiques par rapport au redémarrage de Doel si ces fissures devaient être confirmées. Le critère de la sécurité doit primer dans la décision que prendra le gouvernement belge quant à la réouverture des réacteurs incriminés. ASN, le régulateur français, déclare avoir connaissance de la présence de fissures dans plusieurs réacteurs français, mais estime qu'il ne s'agit pas là d'une raison suffisante pour les fermer, même si certaines de ces fissures se trouvent dans des zones dangereuses.

Greenpeace demande la diffusion immédiate d'une liste complète des réacteurs en service dont la cuve a été fabriquée par la compagnie néerlandaise RDM. Les pays disposant de tels réacteurs doivent les fermer immédiatement et veiller à ce que des tests indépendants et complets soient effectués au niveau de la cuve de ces réacteurs.

4 commentaires Ajouter un commentaire

nucléaire dit:

un BLACK OUT alors qu'ils exportent 50/100 du courant éléctrique produit en belgique.

qu'il éclaire les autoroutes...

Posté 28 août, 2012 à 12:42 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

nucléaire dit:

un BLACK OUT alors qu'ils exportent 50/100 du courant éléctrique produit en belgique.

qu'il éclaire les autoroutes...

Posté 28 août, 2012 à 12:42 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

nucléaire dit:

Il va falloir plus de précision pour les habitants en "ligne de mir".

1) envoi de la miss (machine spécifique )
2)découverte d'envion 10.000fissure à doel3.
3)toujours pas de réponse sur une fermeture ou une continuation .
4) tihange2 également toucher (en analyse)

5) pourquoi avoir chercher des fissure à doel si ont ne sait pas quoi faire?

6) pourquoi mettre des réacteur au milieu des villages et des villes si ils ont des fissure tout en étant "sur" ????

je suis perdu dans tout les avis médiathique , les belges veulent la vérité pourquoi chercher des fissure si cela ne sert à rien!!!

ensuite , après l'arrêt de cockeril pourquoi ne pas construire des centrales propre sans déchets pour créer de l'emploi avec des bénéfices?

je suis un peut perdu dans toute cette histoire à la belge , d'ici là éclairons les autoroutes et exportons 50/100du courant éléctriques tout en augmentant le cout de production et nous laissant croire à un black out , j'ajoute que si les centrales était nationnaliser la fin aurait ete la meme mais pas la durée !

Posté 28 août, 2012 à 12:36 Signaler un abus Répondre

(Non-inscrit ) delcourt dit:

Doel-3 reactor pressure vessel and other reactors with RPVs manufactured by the same company
The OECD Nuclear Energy Agency (NEA) is following d...

Posté 17 août, 2012 à 17:28 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

1 - 4 de 4 résultats.

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).