L'Indonésie protège ses forêts sans faire de zèle !

Poster un commentaire
Actualité - 21 mai, 2011
Cela fait un petit moment que l'on attend le plan de lutte contre la déforestation en Indonésie et maintenant qu'il vient d'être rendu public, cela ne fait aucun doute, le plan est beaucoup trop timoré. 40 millions d'hectares supplémentaires risquent d'être réduits en poussière.

Malgré tout, le moratoire qui vient d'être mis en place conserve toute son importance. Cette implementation aurait dû avoir lieu en janvier dernier mais il a fallu attendre cinq mois pour obtenir un accord. Pendant deux ans, on ne pourra pas procéder à des abattages dans les forêts 'primaires'. Il s'agit de zones demeurées intactes et de tourbières qui stockent encore plus de C02 que les forêts tropicales.

Malheureusement, la nouvelle proposition de loi n'est pas suffisamment ambitieuse. Des pans entiers de forêts - parmi lesquels des zones où l'on trouve des espèces comme l'orang-outan ou le tigre de Sumatra - ne bénéficient d'aucune mesure de protection. C'est ainsi que 40 millions d'hectares supplémentaires pourraient passer à la trappe.

"Ce moratoire permet aux autorités indonésiennes de faire un pas en avant pour protéger leurs forêts mais le chemin à parcourir reste long, précise Bustar Maitar de Greenpeace. Beaucoup de zones qui tombent maintenant sous le moratoire bénéficiaient déjà d'une protection. C'est pourquoi, nous craignons que la destruction forestière ne se poursuive."

La loi présente en effet des failles importantes. Seules les nouvelles concessions accordées dans la forêt tropiclae sont suspendues. Les millions d'hectares déjà condamnés restent sur la sellette. D'autre part, le moratoire ne protège aucune forêt dégradée présentant une riche biodiversité ou qui, pour une toute autre raison, mériterait d'être protégée. Les tourbières ne tombent pas non plus sous le moratoire. Le président indonésien a pourtant promis qu'il maintiendrait les forêts tropicales de son pays sur pied. On n'y est pas encore.

Thèmes
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).