Nestlé offre une pause aux forêts tropicales

2 commentaires
Actualité - 17 mai, 2010
Nestlé, numéro 1 mondial de l'agro-alimentaire, va cesser de s'approvisionner en matières premières, comme l'huile de palme, issues de la destruction des forêts tropicales. Cette décision intervient suite à une longue campagne de Greenpeace, au cours de laquelle nous avons dénoncé l'utilisation, par Nestlé, d'huile de palme issue de la déforestation. L'expansion de plantations pour la production d'huile de palme et de pâte à papier explique en bonne partie la déforestation massive en Indonésie et la disparition de l'orang-outan.

Les orangs-outan ont finalement obtenu une pause - Merci à vous.

Il s'agit là d'une excellente nouvelle pour les forêts anciennes et les orangs-outans qu'elles abritent. En effet : l'une des cinquante entreprises les plus influentes au monde, en l'occurrence Nestlé, a décidé de cesser de s'approvisionner en matières premières auprès de fournisseurs qui contribuent à la destruction des forêts anciennes ! Nous invitons d'autres grandes chaînes de supermarché, comme Carrefour et Wal-Mart, à suivre cet exemple.

Merci!

Un grand merci à nos centaines de milliers de sympathisants ! En envoyant des e-mails à Nestlé, en contactant l'entreprise par téléphone ou en diffusant le message via Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux, vous avez largement contribué à ce succès. De notre côté, nous n'avons pas hésité à mener des actions contre Nestlé aux quatre coins du monde et à faire une apparition remarquée durant l'assemblée annuelle des actionnaires, maintenant de la sorte la pression sur la multinationale !

Nouvelle politique

Dans le cadre de sa nouvelle politique en matière de durabilité, tous les fournisseurs de Nestlé seront « passés au crible ». Les entreprises qui possèdent des plantations ou des exploitations liées à la déforestation seront exclues dès que possible de la chaîne d'approvisionnement de Nestlé. Il en va de même pour celles qui portent atteinte aux tourbières, qui pratiquent des activités illégales... Cela vaut pour des entreprises comme Sinar Mas, le poids lourd indonésien pour l'huile de palme et la pâte à papier, aussi longtemps qu'elles ne respectent pas les critères définis par Nestlé. Cette nouvelle politique aura aussi des conséquences sur les commerçants en huile de palme qui s'approvisionnent auprès de Sinar Mas, comme Cargill.

Signal clair

Cette démarche de Nestlé est un signal clair à Sinar Mas et aux autres producteurs d'huile de palme et de pâte à papier. La destruction des forêts anciennes et des tourbières est inadmissible. Bien sûr Greenpeace suivra de près les activités de Nestlé pour qu'elle mette rapidement en pratique sa nouvelle politique de durabilité.

La demande mondiale en huile de palme et en papier est en augmentation. De ce fait, Sinar Mas étend ses activités au détriment des forêts et des tourbières en Indonésie. En conséquence, ce pays présente un des plus hauts taux de déforestation au monde et est le troisième plus grand émetteur mondial de gaz à effet de serre, après la Chine et les Etats-Unis. L'huile de palme est utilisée dans une vaste gamme de produits, du chocolat au dentifrice en passant par les agrocarburants.

Thèmes
2 commentaires Ajouter un commentaire

Rainbeau dit:

A surveiller de près...

Posté 18 mai, 2010 à 20:25 Signaler un abus Reply

antodi dit:

Un grand bravo à toutes et à tous ! Une victoire de plus pour Greenpeace et la planète.

Posté 17 mai, 2010 à 22:45 Signaler un abus Reply

1 - 2 de 2 résultats.

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).