questionclimat.be : les FDF aux abonnés absents

1 commentaire
Actualité - 18 mai, 2014
« Quelle mesure concrète pour le climat inclurez-vous dans le prochain accord de gouvernement ? », telle était la question posée par le mouvement environnemental aux chefs de parti et au Premier Ministre. Nos responsables politiques se sont publiquement exprimés sur leurs ambitions climatiques… sauf Olivier Maingain (FDF). Le climat doit pourtant faire partie intégrante du débat électoral !

Près de 10 000 citoyens, inquiets de constater les conséquences du changement climatique à travers le monde, ont emboîté le pas du mouvement environnemental (Greenpeace, WWF, Inter-Environnement Wallonie, BBL et Bral) et ont, eux aussi, interpellé nos responsables politiques sur le plan climatique. Ont-ils reçu une réponse concrète comme ils l’espéraient ? Quel bilan tirer 11 jours après le lancement de la campagne questionclimat.be ?

Côté francophone, on reste désespérément sans nouvelles des FDF, qui ont jusqu’ici choisi d’ignorer notre question. Tous les autres partis (cdH, PS, PTB, Ecolo, MR) ont ouvert le débat, chacun à leur manière. Si le cdH a renvoyé vers son programme électoral, Ecolo et le PTB ont pour leur part créé une page web spéciale pour l’occasion. Le Premier Ministre Elio Di Rupo, lui, est resté muet sur le sujet. Mais pas son parti (PS) puisque Paul Magnette s’est exprimé par e-mail, rappelant notamment la volonté du PS de « définir une stratégie climatique ambitieuse et réaliste, avec des étapes intermédiaires en 2030 et 2040, jusqu’en 2050 ». Enfin, le point de vue des libéraux s’est fait attendre… mais est tout de même arrivé sous la forme d’un e-mail signé par Charles Michel.

Au Nord du pays, tous les partis visés (CD&V, Groen, N-VA, Open VLD, PVDA, sp.a) ont réagi et ont, majoritairement, renvoyé vers leur programme électoral (cliquez ici pour consulter l’analyse de nos collègues de Bond Beter Leefmilieu). La N-VA et l’Open VLD nous ont même surpris ! La N-VA, par exemple, indique qu’elle est favorable à un objectif européen contraignant en matière d’économie tandis que les libéraux flamands ont également affirmé tenir compte des ambitions de la Commission européenne.

La politique climat-énergie actuelle de la Commission européenne demeure toutefois bien trop faible: alors que celle-ci plaide pour une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre et 27% de part d’énergies renouvelables d’ici 2030, nous plaidons, nous, pour un objectif nettement plus ambitieux : 55% de réduction des émissions de gaz à effet de serre et 45% de part d’énergies renouvelables en Europe d’ici 2030.

Réactions des partis francophones
Ecolo : réaction sur Twitter, sur leur site et politique climatique évoquée lors d’un question-réponse le 8 mai sur Facebook.


cdH : réaction sur Twitter et lien vers leur programme électoral.

PS : email de M. Paul Magnette.

PTB : réaction sur Twitter, par email et sur leur site.

MR : voir email de Charles Michel.

Réactions des partis néerlandophones.

Diatrima dit:

Excellente initiative de la part de Greenpeace, à laquelle j'ai participé. Elle en dit long sur l'écoute et la réactivit�...

Posté 19 mai, 2014 à 14:05 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).