Soirée d'information « OGM » avec Percy Schmeiser, fermier canadien

Poster un commentaire
Actualité - 22 novembre, 2009
Greenpeace et d'autres associations ont invité le fermier canadien Percy Schmeiser à rendre compte de son expérience avec les organismes génétiquement modifiés (OGM) et le système des brevets. Suite à un bras de fer judiciaire, Percy Schmeiser peut être considéré comme une figure de proue des opposants à la multinationale Monsanto et plus particulièrement aux lois sur les brevets. Et ce, tant aux Etats-Unis qu'au Canada.

Percy Schmeiser, fermier canadien considéré comme une figure de proue des opposants aux OGM et lois sur les brevets aux Etats-Unis qu'au Canada.

En 1997, Percy Schmeiser a déploré la contamination génétique de sarécolte de colza. Il s'est vu par la suite traîner devant les tribunauxpar Monsanto. La multinationale refusait de reconnaître la contaminationet estimait pouvoir faire jouer son brevet sur les semencestransgéniques et demander au fermier une compensation financière. Aprèsune longue bataille juridique, Percy Schmeiser a obtenu gain de cause etn'a pas dû « payer » Monsanto pour la contamination de sa récolte.

Après avoir cultivé du colza pendant 40 ans, Percy Schmeiser s'esttourné vers la culture du blé. Du colza transgénique s'est malgré toutmaintenu dans ses champs. Monsanto ayant refusé de « nettoyer » lesterres du Canadien, celui-ci s'est engagé dans un long combat juridiquequi vient de se terminer par un arrangement à l'amiable.

Forts de cette cuisante expérience, Percy Schmeiser et sa femme Louisefont actuellement le tour du monde pour dénoncer les agissements de lamultinationale et son emprise sur les semences et la chaîne alimentaire.En 2007, le fermier canadien s'est vu décerner le prix Nobel alternatifpar la Right Livelihood Award en raison de son combat pour une sociétéplus durable.

En Belgique, il n'y a aucune culture d'organismes génétiquement modifiés(OGM). La Wallonie s'est résolument déclarée favorable à un statu quo.C'est pourquoi, elle propose un décret 'coexistence' qui vise àdécourager les cultures transgéniques et à protéger au maximum laculture biologique. En Flandre, un tel décret existe aussi mais saportée est très différente. Elle vise surtout à faciliter l'arrivée decultures OGM...

En collaboration avec le Mouvement d'Action Paysanne (MAP), IFOAM(International Forum of Organic Agriculture Movements), Natagora etBioforum Vlaanderen, Greenpeace organise quatre soirées où PercySchmeiser prendra la parole pour poursuivre son plaidoyer contre les OGM et les brevets. Ces soirées sont prioritairement adressées auxagriculteurs. Une traduction simultanée est prévue.

Dimanche 29 novembre, 19h30, Hôtel de Ville, Soignies
Adresse : Place Verte, 32, 7060 Soignies

Lundi 30 novembre, 19h30, Carestel à Grand-Bigard
Adresse : E40 Bruxelles-Ostende-Bruxelles, Grand-Bigard.

Mercredi 2 décembre, 19h30, Salle du football de Libramont (RCS)
Adresse : Centre Sportif de Libramont - Parking Centre culturel, 6800Libramont-Chevigny

Jeudi 3 décembre, 19h30, Ferme du Château à Bonnine, Namur
Adresse : Route de Hannut 181, 5021 Boninne, route Namen-Hannut, rue à droiteimmédiatement après le château.

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).